A la uneActualitésCultureNîmes

ÉDITORIAL Déjà 100 000 spectateurs, déjà 100 000 espoirs pour le Festival de Nîmes

Photo archive Objectif Gard

Alors que nous sommes au bord de la crise de nerfs avec cette crise covid qui n'en finit plus et qu'il fait froid, il est temps de se projeter sur les prochains mois. Quand on pourra sortir en tenue plus légère, prendre le soleil en pleine face. Apparemment, c'est efficace. Le soleil qui envoie la dose de vitamine D et ses vertus insoupçonnées. On est preneur. Il sera venu le moment de s'installer en terrasse pour boire un verre entre amis. Avant ou après être sortis des arènes de Nîmes. On a le droit de rêver non ? Tant qu'il y a de la vie... Un espoir partagé par plus de 100 000 spectateurs qui ont déjà, selon nos informations, acheté un billet pour assister à l'un des concerts organisés dans le cadre du Festival de Nîmes cet été. Un chiffre incroyable à six mois des représentations mais qui témoigne de la programmation alléchante de cette édition 2022. Une édition qui fêtera ses 25 ans avec les groupes pop, rock et hip-hop Gorillaz, Foo Fighters, Deep Purple, Kiss, Nightwish, Dropkick Murphys ou encore Black Eyed Peas. Et les Français qui cartonnent en ce moment notamment PNL, Booba, Ninho, Angèle ou encore Mika. Les valeurs sûres Jacques et Thomas Dutronc ou encore Florent Pagny qui fouleront la scène nîmoise. Pour ne citer qu'eux. Mais arrêtons-nous sur les dates les plus demandées : le Gardois Julien Doré forcément qui partagera la soirée avec Clara Luciani. Et Orelsan le phénomène rap du moment. Enfin, cerise sur le gâteau - c'est déjà quasi complet -, c'est Stromae le 22 juillet. Une deuxième date est même en cours de négociation pour satisfaire à une demande exceptionnelle. Et tout cela, ce sera à Nîmes. Et c'est un formidable été qui s'annonce. Coup de chapeau aux programmateurs qui ont su se dépasser une nouvelle fois pour faire de la place nîmoise l'endroit où les artistes se bousculent ! Ce Festival de Nîmes qui viendra clôturer un printemps dantesque avec le nouveau spectacle Hadrien porté par les petits nouveaux Edeis et des Nîmois bien inspirés comme Éric Tessier. On nous promet un week-end romain dingue et il se murmure même qu'une déambulation telle que la pégoulade serait dans les tuyaux pour le jeudi soir. Le jeudi soir ? Quatre jours de fête autour de la romanité ? Autant que la Feria de Pentecôte ? Presque. Et c'est tant mieux. Car plus nous aurons de jours de réjouissance et mieux la Ville et ses habitants s'en porteront. Vive le soleil.

Abdel Samari 

 

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité