A la uneActualitésBagnols-UzèsPolitique

L’ANNÉE VUE PAR… Jean-Yves Chapelet, maire de Bagnols/Cèze

Jean-Yves Chapelet, maire de Bagnols-sur-Cèze. (photo mairie de Bagnols-sur-Cèze)

Comme chaque année, Objectif Gard demande aux personnalités du territoire de faire le bilan de l’année passée et de se projeter sur la nouvelle. Aujourd’hui, c’est Jean-Yves Chapelet, maire de Bagnols-sur-Cèze, qui répond à nos questions. 

Objectif Gard : Quel a été votre plus beau souvenir de 2021 ?

Jean-Yves Chapelet : Mon plus beau souvenir est certainement partagé par l’ensemble des Bagnolaises et des Bagnolais. Nous nous souviendrons de 2021 comme l’année où plus d’un million d’euros ont été accordés pour la reconversion de la friche de « l’ancien Monoprix ». Cette aide exceptionnelle nous permet de rendre possible la création de nouveaux logements privés de type résidence pour séniors, la création de nouvelles cellules commerciales, la création d’une moyenne surface alimentaire, la création d’un cabinet médical ou encore la création d’une cité administrative. 2021 a vu notre Ville lauréate de l’appel à projet « Recyclage des friches ». Ainsi, grâce au dispositif « Action cœur de ville » et au plan de relance déployé par le Gouvernement sur l’ensemble du territoire, nous poursuivons la transformation de Bagnols-sur-Cèze. Partout, nous apposons une vraie marque pour que toutes et tous, nous continuons à vivre dans un environnement naturel exceptionnel aux côtés d’un patrimoine remarquable.

Et le pire ?

Je me souviens d’une visite au centre hospitalier de Bagnols-sur-Cèze pour laquelle j’ai traversé le secteur Covid. J’ai vu de mes propres yeux, tant de femmes et d’hommes tenir bon, affronter la maladie loin de leurs proches. J’y ai vu des amis de longue date, parfois non vaccinés qui, pour leur plus grande peine, avaient cédé aux sirènes de la peur et aux faux discours. Je suis un homme de science, c’est donc tout naturellement que j’ai confiance en notre médecine. Je sais pouvoir compter sur nos médecins, nos hospitaliers et nos soignants qui incarnent l’esprit de résilience face à cet ennemi invisible, dont seule la vaccination peut nous protéger.

Qui a été, selon vous, la personnalité de l’année ?

Nathalie Frayssines. Médecin référent de notre Ville depuis si longtemps, je veux lui redire toute mon admiration et mon respect. Elle aura su, dans l’organisation sans faille de la vaccination à Bagnols-sur-Cèze, placer l’intérêt du plus grand nombre avant les intérêts particuliers, avant les égoïsmes et les comportements individualistes. Demain encore, elle mettra tout son cœur et toute son énergie à votre service, à notre service.

Qui sera celle de 2022 ?

Emmanuel Macron. Plus que jamais, nous avons besoin de nous rassembler et de nous mobiliser au service de notre pays. Les élus locaux notamment, ont besoin de confiance, ont besoin de se sentir écoutés et respectés. Emmanuel Macron voit loin pour la France. Moi aussi, je vois loin pour Bagnols-sur-Cèze. Moi aussi, je poursuis un cap. Et pour l’atteindre, il est nécessaire de travailler en parfaite intelligence avec l’État, pour que notre capacité d’investissement augmente et que la transformation de notre Ville se fasse.

Année électorale oblige : votre pronostic pour la présidentielle ?

Je souhaite qu’Emmanuel Macron soit réélu. Je suis convaincu que les élus et plus largement les Françaises et les Français ont besoin de continuité. Besoin d’un second quinquennat des territoires pour que l’action locale demeure efficace et puisse prospérer notamment grâce au Plan France Relance. La réélection d’Emmanuel Macron, c’est cinq années de plus où notre Ville gagnera en attractivité. C’est cinq années de plus où l’engagement quotidien des maires sera ponctué de réussite et de grandes réalisations. C’est cinq années de plus où le travail de terrain sera considéré.

Et pour les législatives sur votre circonscription ?

Anthony Cellier. Actuel député de notre circonscription et membre de notre équipe municipale, il est un atout majeur dans la revitalisation urbaine de notre Ville. J’ai confiance en lui. Je sais qu’il continuera à performer à force de combativité au service de notre Ville pour qu’elle puisse être éligible aux différents dispositifs de l’État dans le financement de nos grands projets urbains. Aussi, il aura su dernièrement, par des interpellations parfois insistantes auprès des différents ministres de l’Intérieur, convaincre des enjeux de sécurité à Bagnols-sur-Cèze, pour lesquels six policiers nationaux sont venus renforcer les unités du Groupe de sécurité de proximité.

Propos recueillis par Marie Meunier

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité