ActualitésGardPolitique

SÉNAT Laurent Burgoa veut une indemnisation pour l’ensemble des harkis

Le sénateur LR Laurent Burgoa dans sa permanence (Photo : Coralie Mollaret)
Le sénateur LR Laurent Burgoa dans sa permanence (Photo : Coralie Mollaret)

Le sénateur Les Républicains Laurent Burgoa a tenu une conférence de presse sur le projet de loi sur la reconnaissance de la Nation envers les harkis, actuellement examiné au Sénat. 

« Aujourd’hui en France on dénombre 40 000 harkis dont 5 000 familles dans le Gard », commente Laurent Burgoa. En novembre dernier, la ministre de la Défense, Florence Parly, a présenté une proposition de loi portant sur « la reconnaissance de la Nation et réparation des préjudices subies par les harkis ». Ces derniers sont des soldats algériens qui se sont battus aux côtés des Français pendant la guerre d’Algérie. Ils ont été rapatriés en France après la proclamation de l’indépendance de l’ancienne colonie française. À leur arrivée dans l’Hexagone, de nombreux harkis ont été parqués dans des camps.

Pour réparer ce préjudice, « le Gouvernement souhaite attribuer 15 000€ par personne à 40 000 hébergés en milieu fermé », relaie Laurent Burgoa. Le sénateur Les Républicains n’est pas d’accord avec le Gouvernement. Le Nîmois aimerait que l’ensemble des harkis soient concernés par cette indemnisation, à savoir environ 80 000 personnes. « Certains harkis ont été hébergés au sein de bidonvilles ou de cités urbaines. Tous ont été meurtris dans leur chair car c’est difficile de quitter sa terre », évoque le sénateur.

L’opposant à Emmanuel Macron estime que le texte du Gouvernement a été préparé « dans la précipitation pour des raisons électorales. Le président Macron n’a pas assez concerté. On va remettre de l’huile sur le feu et il n’est pas dit qu’il ne reçoive pas l’effet boomerang ». Par ailleurs, le projet de loi du Gouvernement prévoit une journée d’hommage le 25 septembre. « Cette journée avait été initiée par le président Jacques Chirac », relève Laurent Burgoa. 

CM

 

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

Un commentaire

  1. Je rappellerai que suite aux accords d’Evian la France et son chef ont abandonnés 1 M de pieds noirs juifs et chrétiens et 1,5 millions de musulmans: harkis, moghaznis, fonctionnaires , députés et leurs familles.On connaît la suite.
    En tant que pied noir, le 19 mars est synonyme d’abandon et d’exil.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité