ActualitésNîmesNîmes Olympique

NÎMES OLYMPIQUE Découvrez les notes des Crocos contre Pau

"Pekko" ne devrait pas pouvoir tenir sa place demain (Photo Anthony Maurin).
Benrahou, encore décisif Photo Anthony Maurin).

Le lendemain de chaque match du Nîmes Olympique, la rédaction sport d’Objectif Gard vous propose une analyse des prestations individuelles des Crocos. Retour sur celles de Nicolas Usaï et de ses hommes après leur succès à Pau (0-3), ce mardi. 

Le Croco clé

Per Kristian Bråtveit (7/10) : Si les Crocos se sont imposés sur un score large, ils ont longtemps été dominés par les Palois. Heureusement pour eux, leur portier norvégien a une nouvelle fois fait le travail. Un premier arrêt sur un tir d’Armand (32e) puis une très bonne sortie devant El Melali (54e) juste avant l’ouverture du score. Alors que les Nîmois étaient toujours sous la menace d’un retour béarnais, Bråtveit a littéralement dégoûté les attaquants adverses en s’interposant encore sur la tentative de Gomis (70e) et le très bon coup franc de Lobry (77e).

Au cas par cas

Gaëtan Paquiez (4/10) : Nouveau match très compliqué pour le latéral polyvalent des Crocos. Chahuté à droite pendant 70 minutes, puis à gauche dans les 20 dernières, sa combativité n’a pas toujours suffit à compenser ses largesses défensives. Ses nombreuses passes ratées et ses fautes commises – comme celle qui a offert un coup franc à l’entrée de la surface de réparation à Lobry – ont mis en danger l’équipe.

Kelyan Guessoum (6/10) : Dans le dur fin 2021, il est clairement mieux depuis deux matches. Solide pour couvrir les largesses de Paquiez, il a été plutôt bon dans les anticipations et s’est même permis une incroyable percée de 80 mètres à l’heure de jeu.

Pablo Martinez (5/10) : Un début de match compliqué à l’image de ses coéquipiers, avec au moins deux pertes de balles dangereuses. Par la suite, il s’est bien repris remportant des duels et retrouvant sa sérénité.

Théo Sainte-Luce (5/10) : Un peu en difficulté défensivement, il a comme souvent compensé par un bel apport offensif. Une percée au quart de d’heure de jeu pour la première incursion nîmoise du match, une seconde pour amener le but de Koné. En revanche, son indiscipline aurait logiquement dû le conduire à une nouvelle expulsion (70e). Son coach l’a alors prudemment remplacé par Patrick Burner (72e). 

Sidy Sarr (4/10) : Une entame cauchemardesque pour sa première titularisation de la saison. Systématiquement en retard, pas dans le coup, Sarr a multiplié les fautes et les pertes de balle dangereuses. Du mieux après la pause. Il a sans doute besoin d’enchaîner pour retrouver un bon niveau trop rarement aperçu sous le maillot croco.

Antoine Valerio (4/10) : À l’instar de Sarr, Valerio a eu beaucoup de mal à exister au milieu de terrain en première période. L’une de ses nombreuses pertes de balle entraîne la première occasion d’Armand (32e). Quelques rares bonnes séquences par la suite mais l’ensemble est franchement insuffisant. Remplacé par Delpech (67e), auteur d’une très belle entrée. Le penalty qu’il a provoqué a permis aux siens de se mettre à l’abri.

Yassine Benrahou (7/10) : Très volontaire en première période avec de nombreux retours défensifs intéressants, il est aussi le seul Croco à être parvenu à conserver le ballon. Comme ses coéquipiers, Benrahou est monté en puissance en deuxième mi-temps et s’est une nouvelle fois montré décisif. Un nouveau penalty transformé (85e) puis un caviar délivré pour Òmarsson sur coup franc (90+4e) pour conclure une prestation de bonne facture.

Julien Ponceau (5/10) : Pas dans le coup en première période, il aurait paradoxalement pu inscrire son 3e but en trois matches mais a raté son face à face avec Olliero (44e). Bien plus percutant au retour des vestiaires, il a pris les espaces et fait quelques différences.

Niclas Eliasson (5/10) : Effacé en première période, on l’a un peu plus vu après la pause. Il perd son duel avec Bertrand au retour des vestiaires avant de délivrer une passe décisive pour Moussa Koné.

Moussa Koné (6/10) : D’abord exilé côté gauche, puis sevré de ballons pendant 40 minutes, il a changé de visage ensuite. Il orchestre parfaitement le contre mal conclu par Ponceau en fin de première mi-temps, puis pèse beaucoup plus au retour des vestiaires. Il est logiquement récompensé par un but qui a tout changé (59e). Il est remplacé par Òmarsson (81e) dont l’entrée fut remarquée. Une superbe remise pour Delpech pour provoquer le penalty, puis une magnifique tête décroisée pour le troisième but du match. Pas mal pour dix minutes jouées.

Le coach – Nicolas Usaï (6/10) : Surpris par le dispositif choisi par le coach adverse, il s’est clairement raté sur la tactique du début de match : le repositionnement de Benrahou en faux 9 avec Eliasson et Koné sur les côtés n’a rien donné. Nicolas Usaï s’est alors adapté remettant en place un 4-3-3 plus classique. Il a su trouver les mots pour remobiliser ses joueurs à la pause et s’est montré lucide en sortant Sainte-Luce au bord de l’expulsion. Les entrées en jeu de Delpech et Òmarsson ont elles aussi apporté.

L’arbitre – M.Landry (3/10) : Plusieurs fautes oubliées en entrée de surface pour les Crocos en première période. On se demande comment Sarr a pu terminer la première période sans avertissement, tant il a multiplié les fautes en début de match. On se demande aussi comment Sainte-Luce a pu échapper à un second carton jaune à vingt minutes de la fin, après avoir commis une faute en position de dernier défenseur à l’entrée de sa surface. Tant mieux pour les Crocos.

L’adversaire – Pau FC (5/10) : Séduisant dans le jeu, les Palois ont dominé les Crocos pendant une bonne partie du match mais se sont montrés trop maladroits dans les derniers mètres pour prétendre à mieux.

Le match (5/10) : Une première période avec peu d’occasions, une deuxième plus vivante avec des Crocos plus percutants et efficaces.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité