ActualitésBagnols-UzèsFaits Divers

BAGNOLS/CÈZE La Fédération autonome soutient les quatre policiers blessés en intervention

L'arche Carcaixent devrait être partiellement détruite pour davantage ouvrir cet espace à l'orée du centre-ville et des Escanaux. (Marie Meunier / Objectif Gard)
L’arche Carcaixent devrait être partiellement détruite pour davantage ouvrir cet espace à l’orée du centre-ville et des Escanaux. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Dans la nuit du 14 au 15 février, un équipage du commissariat de police a été pris à partie par plusieurs individus suite à un contrôle dans le quartier des Escanaux. La police municipale de Bagnols a été sollicitée pour prêter main forte aux policiers nationaux.

« Nous déplorons quatre blessés du côté des forces de l’ordre, dont trois policiers municipaux (un agent a une fracture du doigt, le deuxième a été mordu au bras et le troisième présente une déchirure du biceps et une contusion à œil). Deux sont d’ailleurs en arrêt de travail pour 10 jours« , est-il indiqué dans un communiqué signé de la Fédération autonome de police municipale (FAPM).

Jean-Michel Weiss, secrétaire général de la FAPM Hérault-Gard, et Didier Ricard, secrétaire général de la FA-FPT Gard-Lozère, « tiennent à apporter leurs soutiens sans réserve aux policiers municipaux de Bagnols et aux fonctionnaires du commissariat« . Ils soulignent aussi « le professionnalisme et la compétence des policiers municipaux de la ville de Bagnols-sur-Cèze et des fonctionnaires de la police nationale, qui confrontés à de tels faits ont pu interpeller et mettre à la disposition de la justice deux individus. »

Jean-Michel Weiss dénonce « une recrudescence des violences dont les policiers municipaux sont trop souvent victimes (outrages, menaces, coups et blessures …) lors des missions quotidiennes. » À travers cet acte, l’organisation syndicale veut rappeler au gouvernement que « les revendications salariales et sociales réclamées sont justifiées d’une part par l’augmentation des compétences et d’autre part suite à l’augmentation des violences dont les gardes-champêtres et les policiers municipaux font de plus en plus l’objet« .

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité