ActualitésBagnols-UzèsCultureSociété

BAGNOLS/CÈZE Les femmes qui ont marqué la ville à l’honneur dans une exposition

Espérance Denizot, qui fait partie du conseil d'administration de "Femmes du monde" et Marie-Josée Even, la secrétaire, avec l'affiche de la 19e édition du festival illustrée avec l'image de Gisèle Coutaud. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Cette exposition se tiendra à la médiathèque du 5 au 18 mars, dans le cadre de l'événement "Femmes du monde"

Espérance Denizot, qui fait partie du conseil d’administration de « Femmes du monde » et Marie-Josée Even, la secrétaire, avec l’affiche de la 19e édition du festival illustrée avec l’image de Gisèle Coutaud. (Marie Meunier / Objectif Gard)

L’année dernière, le 8 mars, journée internationale des droits des femmes, des dizaines de personnes s’étaient réunies dans la cour de la Maison des alternatives solidaires (MAS) pour rendre hommage à Gisèle Coutaud, décédée en octobre 2020. La vie de cette militante engagée contre les inégalités sociales sera de nouveau à l’honneur en ce mois de mars 2022, au côté d’une quinzaine d’autres femmes qui ont marqué la ville de Bagnols-sur-Cèze.

Et ce, à travers une exposition événement visible gratuitement à la médiathèque du samedi 5 au vendredi 18 mars. Elle est organisée dans le cadre de la 19e édition du festival « Femmes du monde », qui aura pour thème cette année « Le monde est à elles ». Les bénévoles de l’association éponyme ont mené un fastidieux travail de recherche pour en savoir plus sur ces femmes qui ont marqué Bagnols-sur-Cèze.

On pourra retrouver des photographies d’archives, mais aussi de beaux dessins et conceptions graphiques jouant avec les pixels réalisés par l’atelier Station debout. Un livret recensant les portraits de ces femmes sera également consultable. On y retrouvera les femmes qui ont oeuvré pour le lien social comme Gisèle Coutaud, La Caillalette, Laure Pailhon, les Lavandières. Celles qui se sont engagées dans l’enseignement comme Léona Tribes, les Ursulines ou les Hamelines.

Celles qui ont résisté comme Ida Camproux ou Marguerite Aurelle. Ou encore celles qui avaient la culture et l’écriture chevillées au corps comme Louise Leclerc du Sablon, notre Madame de Sévigné locale qui entretenait des correspondances avec ses enfants, ou Jacqueline Bret-André, fille adoptive du peintre post-impressionniste Albert André. Il y aura aussi Eugénie Thome, Élise Pascal alias « Soeur piqûre » ou Luce Arène-Gautreau.

Concert, exposition, films et conférence également au programme

Ce sont des personnes que les habitants connaissaient bien ou des noms qui évoquent quelque chose sans que l’on se souvienne des actions de celles qui les portaient. On les retrouve parfois accolées au nom d’une rue ou d’un bâtiment public. Grâce à cette exposition, vous pourrez découvrir ou vous remémorer qui étaient ces femmes et quel a été leur rôle hier pour que Bagnols soit cette ville aujourd’hui.

Mais cette 19e édition de l’événement « Femmes du monde » prévoit bien d’autres rendez-vous dans sa programmation. Vendredi 4 mars, à 20h30, le groupe 100% féminin « Evasion » présentera son spectacle musical « Mesdames rêvent » à la Moba. Ces cinq femmes, toutes très différentes, se sont réunies grâce à la musique. Elles proposeront un concert revisitant trente ans de scène, d’engagements et mixeront des tubes de leur répertoire à la chanson française ancrée dans les mémoires collectives. Tarif unique : 10 € (en partenariat avec la ville de Bagnols-sur-Cèze). Réservation en ligne ici.

Le lundi 7 mars, à 18h30, aura lieu le vernissage de plusieurs artistes femmes du Gard rhodanien qui exposent au centre d’art rhodanien Saint-Maur toute la semaine. On pourra retrouver les peintures d’Hélène Stevens, de Marie-France Santin, d’Hélène Marano, de Charlotte Mombrial ou encore les sculptures de Sonia Mandel.

Le mardi 8 mars, à 18h, c’est causerie à la médiathèque. Mireille Justamond et Jean Gouret parleront de la vie des deux femmes résistantes Marguerite Aurelle et Ida Camproux. Ces dernières étaient très engagées dans la lutte pour la liberté et la paix. Avec courage et discrétion, elles ont participé aux réseaux de résistance de la région bagnolaise pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le samedi 12 mars, à 17h, vous pourrez aussi voir en avant-première le film « À temps plein » d’Éric Gravel au Ciné 102 de Pont-Saint-Esprit. Le long-métrage retrace l’histoire de « Julie (qui) se démène seule pour élever ses deux enfants à la campagne et garder son travail dans un palace parisien. Quand elle obtient enfin un entretien pour un poste correspondant à ses aspirations, une grève générale éclate, paralysant les transports… » Il sera possible aussi d’aller voir le film japonais « La Nuit des femmes » et le court-métrage « Maternité heureuse » toute la semaine dans la salle spiripontaine. Programme et tarifs à retrouver ici.

Marie Meunier

Le vernissage de l’exposition « Ces femmes qui ont marqué Bagnols » se tiendra le vendredi 4 mars, à 18h, à la médiathèque. Il sera possible d’acheter les tableaux exposés. Plus d’informations au 06 81 89 06 74. 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité