A la uneGardSanté

CORONAVIRUS La cinquième vague dans le Gard et en région en graphiques

Au service réanimation au CHU de Nîmes. (Photo Romain Cura/ObjectifGard)

Depuis mars 2020, l’Agence régionale de santé (ARS) Occitanie communique régulièrement les chiffres de la pandémie dans le région et dans notre département. 

Des chiffres qu’Objectif Gard a compilés afin de les mettre en perpective à l’aide de graphiques. Ces outils permettent de mieux savoir où nous en sommes de cette pandémie qui a, selon les derniers chiffres disponibles, causé la mort de 1010 personnes en établissements de santé dans notre département. 

Nous poursuivons l’actualisation du premier graphique que nous avons initié au début de la pandémie. Ce graphique compile les données communiquées par l’ARS sur les hospitalisations en cours, le nombre de patients en réanimation et le nombre de décès. Il permet de mieux se rendre compte de l’impact de la pandémie dans notre région et notre département, et de suivre l’évolution de la circulation du virus dans notre territoire.

Et cette semaine, la décrue se confirme dans les hôpitaux gardois : le nombre de placements en réanimations régressait déjà depuis janvier, variant omicron oblige, désormais le nombre d’hospitalisations conventionnelles, qui avaient fortement augmenté au plus fort de cette cinquième vague, recule nettement lui aussi. Un recul qui s’accélère depuis la fin février, et qui voit le Gard repasser sous les 300 hospitalisations pour la première fois depuis la mi-janvier. Cette spectaculaire décrue se voit aussi dans les réanimations, qui retrouvent un niveau plus connu depuis décembre dernier. Quant à la courbe des décès, elle poursuit son inexorable hausse, et dépasse désormais le millier de personnes dans les établissements de santé du Gard. 

La décrue est tout aussi spectaculaire dans le nombre de cas dépistés à l’échelle régionale : ce nombre de cas a été divisé par presque trois en deux semaines, repassant sous les 5 000 cas sur les sept derniers jours. 

Cette baisse globale est moins forte sur les tests : si leur nombre est en recul, leur taux de positivité l’est aussi, même s’il reste élevé, à plus de 23 %. 

Enfin, la campagne de vaccination se poursuit, et à la mi-février 12 400 000 doses de vaccins avaient été administrées en Occitanie. 

On le voit à la lecture de ces graphiques, l’épidémie recule fortement en Occitanie et dans le Gard. Une bonne nouvelle, même s’il faut rester prudent : les indicateurs, bien qu’en baisse, restent encore hauts. 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

34 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité