ActualitésBagnols-UzèsSociété

REMOULINS Un rassemblement en solidarité du peuple ukrainien

Ce vendredi matin, lors du rassemblement en soutien à l'Ukraine à Remoulins (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Ce vendredi matin, lors du rassemblement en soutien à l’Ukraine à Remoulins (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La Communauté de communes du Pont du Gard organisait ce vendredi matin sur la place du Marché, à Remoulins, un rassemblement de soutien au peuple ukrainien, un peu plus d’une semaine après le début de la guerre menée par la Russie en Ukraine. 

Plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées, dont une bonne partie d’élus du territoire. C’est du reste l’un d’entre eux, le maire de Remoulins Nicolas Cartailler, qui a ouvert le rassemblement, pour rappeler son « profond attachement au respect des valeurs démocratiques » et sa « solidarité et (sa) compassion à l’égard du peuple ukrainien. » 

Puis le premier vice-président de la CCPG et maire de Vers Olivier Sauzet a pris le micro en l’absence du président de l’intercommunalité Pierre Prat, pour ce rassemblement visant à « manifester notre soutien inconditionnel au peuple ukrainien qui subit en ce moment l’attaque de l’armée russe. » Une attaque sans surprise condamnée « fermement » par l’élu, au nom de la CCPG. 

Car « nous vivons un moment grave de notre histoire, de l’histoire de l’Europe », rappelle Olivier Sauzet, avant de préciser que la CCPG « participera à l’élan de solidarité initié par l’Association des maires du Gard, avec la proposition, au conseil communautaire du lundi 7 mars, de voter une aide financière exceptionnelle. » 

Le député de la troisième circonscription du Gard Anthony Cellier a ensuite évoqué ces temps troublés « par la volonté d’un homme qui a choisi de manière délibérée de privilégier la brutalité, l’horreur de la guerre plutôt que le dialogue, la diplomatie et l’échange. » Une guerre qui « ravive les vents mauvais, les relents de l’histoire, les moments les plus sombres de l’Europe qu’on croyait relégués à nos livres d’histoire et qui viennent violemment percuter les principes mêmes de nos démocraties qu’on pensait sanctuarisés. » 

Dans ce contexte, « nous apportons notre soutien, notre solidarité aux femmes, aux hommes, aux enfants ukrainiens et à leurs dirigeants dont le courage nous impose humilité et respect », poursuit le parlementaire, avant d’évoquer les exilés ukrainiens. Des exilés qui trouveront en la France une terre « à la fois solidaire et accueillante », affirme Anthony Cellier, avant de saluer les initiatives solidaires qui fleurissent un peu partout dans notre pays. 

Sans éluder les conséquences que le conflit aura pour « notre économie, notre agriculture, notre industrie », Anthony Cellier estimera que « l’Europe a rendez-vous avec son histoire, et comme la France elle se doit d’être au diapason de cette solidarité pour répondre à l’urgence et venir en aide au peuple ukrainien. » 

Si vous souhaitez proposer un hébergement pour les réfugiés ou bien faire des dons, vous êtes invités à vous rapprocher de la mairie de votre commune de résidence.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

34 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité