A la uneActualitésAlès-Cévennes

URGENT Un accord a été trouvé entre le SDIS et le Département pour la caserne de Bagard

Les pompiers grévistes alésiens investissent le parvis du Cratère quasiment chaque jour depuis le 18 janvier. (Photo Corentin Migoule)
Les pompiers grévistes alésiens investissent le parvis du Cratère quasiment chaque jour depuis le 18 janvier. (Photo Corentin Migoule)

En marge d’une réunion territoriale organisée ce vendredi matin à La Grand’Combe, Françoise Laurent-Perrigot, la présidente du Département, vient d’annoncer qu’un accord a été trouvé entre la collectivité Alès Agglomération et le SDIS pour la construction de la caserne de Bagard réclamée par les pompiers grévistes.

Léa Boyer a vu juste en indiquant en début de semaine sur le plateau de Bonsoir le Gard que la caserne de Bagard était « en bonne voie ». Les propos de la conseillère départementale du canton d’Alès 1 ont pris un peu plus d’épaisseur ce jeudi 17 mars au terme d’une réunion entre le service départemental d’incendie et de secours (SDIS), Alès Agglomération et le Département.

C’est ce qu’a annoncé Françoise Laurent-Perrigot, présidente du conseil départemental, à l’occasion d’une réunion territoriale réunissant les 28 maires du canton de La Grand’Combe ce vendredi matin. Interrogée par Guy Manifacier, maire de Saint-Sébastien-d’Aigrefeuille, curieux d’en savoir davantage sur l’avancée du dossier de la caserne de Bagard (il est lui-même pompier volontaire à Alès), l’ex-maire d’Aigremont a joué la carte de la transparence.

Une mutualisation des services

« Hier, nous avons eu une rencontre avec le SDIS et l’Agglo pour régler ce problème qui n’a que trop duré. Ça y est ! Le terrain est choisi. L’Agglo va l’acheter et le viabiliser, s’est réjouie Françoise Laurent-Perrigot. On y construira la caserne et l’unité territoriale d’Alès puisqu’on va en profiter pour mutualiser nos moyens. C’est le Département lui-même qui portera ce double-projet en lieu et place du SDIS qui nous remboursera dans un second temps. Les études vont être lancées dès lundi pour que ce centre de secours voit le jour très rapidement ! »

Une nouvelle que sauront sans doute apprécier les pompiers du centre de secours d’Alès, en grève depuis très exactement 60 jours, et qui militent par ailleurs pour l’embauche de 18 hommes du feu (relire ici). Cette avancée considérable du projet est à mettre au crédit des collectivités territoriales, lesquelles ont fait preuve d’opiniâtreté et d’une certaine célérité pour contrer « l’immobilisme » du SDIS décrit par les pompiers grévistes.

Aux côtés de la présidente du Département ce vendredi matin, Patrick Malavieille, conseiller départemental du canton de La Grand’Combe, qui tient « comme à la prunelle de ses yeux » aux trois casernes implantées sur son canton, dit avoir « rappelé à plusieurs reprises » au président du SDIS, Alexandre Pissas, la nécessité de considérer ces centres de secours comme ils méritent de l’être. Ainsi, le recrutement d’un sapeur-pompier professionnel va être engagé pour la caserne de Génolhac.

Corentin Migoule

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité