A la uneActualitésGardNîmesPatrimoine

NÎMES Le 46e tour des farandoles, en images

Le groupe Roudelet Félibréen de Château Gombert lors du 46e concours de farandole, ce dimanche à Nîmes. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

L’association Avenir Traditions Farandole, présidée par le Nîmois Mathieu Masse, organisait ce dimanche 20 mars, le 46e concours de farandoles au coeur du centre Pablo Neruda à Nîmes.

Le groupe Flour d’Inmourtalo – catégorie C – face au jury composé de sept maîtres de danse. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Ce concours, les groupes différents folkloriques l’ont préparé depuis un an. « C’est beaucoup de travail, les gens ne se l’imaginent pas. Certains groupes ne se sont pas présentés parce qu’à cause du contexte sanitaire, ils n’ont pas pu s’entraîner comme ils l’auraient voulu« , explique Mathieu Masse, président de l’association organisatrice de l’événement.

Le groupe Roudelet Félibréen de Château Gombert lors du 46e concours de farandole, ce dimanche à Nîmes. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Malgré les absents, les membres d’Avenir Traditions Farandole ont tenu à maintenir ce concours, le seul et l’unique en France. Alors, après un défilé le long de l’avenue Jean-Jaurès à Nîmes, ce dimanche matin, les danseurs gardois mais aussi varois, bucco-rhodaniens (les Vauclusiens manquaient à l’appel) ont rejoint le complexe Pablo Neruda dès 14h pour présenter leur farandole face à un jury présidé par Christine Valenza, maître de danse de la Fédération Folklorique Méditerranéenne.

La danse à l’épée du groupe Roudelet Félibréen de Château Gombert. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

« La farandole est encore populaire dans le sud de la France, même si la pratique souffre de préjugés, se désole Mathieu, maître de danse depuis 2007. D’où l’intérêt de préserver ce concours, pour montrer que cette danse n’est pas ringarde, mais plutôt joyeuse, dynamique, très technique et parfois même spectaculaire. Il y a des danses avec des épées et des bâtons pour représenter des scènes de combat, de bataille. » Le président d’Avenir Traditions Farandole avait 7 ans lorsqu’il a découvert « par hasard » cette danse, il en a aujourd’hui 35 et encourage les jeunes à entrer dans la danse pour que perdurent les traditions provençales.

Le tour de piste du groupe de Fourques, Escolo d’Argenco. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Mathieu Masse est également le président du groupe Flour d’Inmourtalo de Beaucaire, Nîmes et Manduel, qui participe à de nombreux festivals en France et à l’étranger. Parmi les autres associations représentées ce dimanche lors du concours, citons Lei tambourinaire de Sant-Sumian de Brignoles qui fête cette année ses 80 ans ou encore Roudelet Félibréen de Château Gombert. Depuis bientôt 100 ans, ce groupe contribue au rayonnement de Marseille et de la Provence notamment au festival international de folklore.

Le groupe Lei tambourinaire de Saint-Sumian de Brignoles. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Mais aussi et entre autres, Les Farandoleurs Cheminots Nîmois, l’Escolo d’Argenco de Fourques, Li Cigaloun Jounqueiren de Jonquières-Saint-Vincent. Les groupes folkloriques ont présenté leur danse selon quatre catégories (C pour les plus jeunes, B, A et adultes), et ont été jugés sur les pas techniques, la tenue-l’ensemble et la chorégraphie, chacun de ces trois critères étant noté sur 10.

Les résultats

Catégorie C
1ère place Challenge Jean Buisson : Flour d’Inmourtalo de Beaucaire, Nîmes, Manduel
2e place Trophée Marcel Bonifay : Le Roudelet Felibréen de Château Gombert
3e place : Escolo d’Argenco de Fourques

Farandole B
1ère place Challenge Auguste Reinhard : Li Tambourinaïre de Sant-Sumian Brignoles
2e place Trophée Roger Valette : Flour d’Inmourtalo de Beaucaire, Nîmes, Manduel
3e place : Le Roudelet Felibréen de Château Gombert

Farandole A
1ère place Challenge Aimé Durand : Le Roudelet Felibréen de Château Gombert
2e place Trophée Justin Decugis  : Le Moulin de Bretoule de Barbentane

Farandoles Adultes
1ère place Challenge André Gabriel : Escolo de la Cadiero La Cadiero d’azur
2e place:  Lei Pegot de Flayosc

Challenge Mireille Monsinjon de la meilleure farandole du Gard pour Flour d’inmourtalo. Challenge Daniel Audry meilleure farandole hors Gard pour Le Roudelet Felibréen.

Stéphanie Marin

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité