ActualitésAlès-CévennesEconomie

MÉJANNES-LES-ALÈS Les élus locaux ont inauguré Alespo

Max Roustan et Christophe Rivenq étaient accompagnés des trois emblématiques fondateurs d'Alespo. (Photo Corentin Migoule)
Max Roustan et Christophe Rivenq étaient accompagnés des trois emblématiques fondateurs d’Alespo. (Photo Corentin Migoule)

Ce vendredi matin, peu avant 11 heures, les élus du bassin alésien, accompagnés des membres fondateurs de l’événement, ont officiellement inauguré le 52e salon Alespo, en direct du parc des expositions de Méjannes-les-Alès.

La célèbre foire expo a été inaugurée ce vendredi matin par les élus alésiens qui ont insisté sur la longévité de l’événement, créé à la fin des années 60. Et s’ils ne sont logiquement plus tout jeunes 54 ans plus tard, les trois membres fondateurs sont encore suffisamment en cannes pour les avoir accompagnés sur l’estrade à l’heure de la coupe du ruban inaugural.

« La notoriété de notre événement dépasse les frontières de notre département. Les vrais acteurs du succès d’Alespo sont les commerçants présents sur le salon », a introduit Guy Benoit, président d’Alespo. Cette année, ils sont 140 disséminés à l’intérieur ou à proximité de l’entrée du parc des expositions de Méjannes-les-Alès à espérer la venue de 20 000 visiteurs – si possible acheteurs – en quatre jours.

De l’audace et de l’ingéniosité

« Cet événement est la preuve que le commerce alésien fonctionne », a quant à lui insisté le maire d’Alès, Max Roustan. Et d’ajouter : « Je félicite les organisateurs de s’être centrés sur les commerçants du territoire. Car je crois qu’en cette période où le commerce est en difficulté après deux ans de pandémie et avec ces bombes qui pètent par-ci par-là (en Ukraine, Ndlr), ils en ont bien besoin. »

Tel un professeur d’histoire-géo, Christophe Rivenq, président d’Alès Agglomération, a invité l’assistance à un bond dans le passé en se souvenant que « ce salon a été créé bien avant la foire expo de Montpellier ». Et le premier adjoint à la mairie d’Alès de conclure : « Il fallait être sacrément audacieux et ingénieux pour créer cet événement qui avait lieu aux Halles de Bruèges. »

Gagnée par son succès, la manifestation qui se tenait jadis sur deux jours en présence d’une petite quarantaine d’exposants a bien changé. Les nombreux élus présents ce matin, parmi lesquels plusieurs candidats aux Législatives désireux d’apparaître bien entourés, ont pris le temps de l’appréhender en déambulant dans les allées de la foire.

Corentin Migoule

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité