ActualitésNîmesPolitique

NÎMES Pétanque et politique aux Bosquets : « Trois zemmouriens, trois cocos et deux abstentionnistes »

Le jeu provençal va faire son retour au Bosquet (Pierre Havez)
En pleine partie de pétanque aux Bosquets des jardins de la Fontaine (PH)

Passé un premier refus poli, les langues des joueurs de pétanque se délient rapidement aux Bosquets du jardin de la Fontaine, ce lundi, à quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle. Ici de fortes convictions s’affrontent sans se heurter, contrairement aux boules.

Un petit groupe de huit retraités se repose entre deux parties de pétanque, assis sur un banc ou debout les boules à la main, lundi 4 avril, aux Bosquets du jardin de la Fontaine. Au moment d’aborder les élections, les visages se ferment quelques instants avant de laisser éclater des convictions bien tranchées.

« Marine Le Pen est devenue trop sage»

« Sur huit, vous avez trois zemmouriens, trois cocos et deux abstentionnistes : mais ça ne nous empêche pas de manger ensemble ! », présente Rocky. L’ancien pompier de 70 ans est un fan de la première heure de l’ancien polémiste, et ne s’en cache pas. « Tous les autres sont des charlots. Y’a que Zemmour qui me donne un peu d’espoir. Il ne dit que des vérités sur l’immigration et l’insécurité, alors que Marine Le Pen est devenue trop sage et trop sociale, explique le septuagénaire. Mais si jamais il est élu et que rien ne se passe, je déchire définitivement ma carte ! »

« J’ai un mauvais pressentiment »

Après avoir voté Mitterrand en 81, Rocky a été déçu par presque tous les candidats à qui il fait confiance depuis des années, d’où son attrait actuel pour Éric Zemmour, « hors système », selon lui. Comme lui, beaucoup de ses partenaires retraités assistent impuissants à la baisse de leur pouvoir d’achat, et n’ont plus confiance dans les partis traditionnels. Une défiance qui inquiète notamment Gilbert, 79 ans, historiquement à Gauche. « J’ai un mauvais pressentiment : on anticipe beaucoup d’abstention, mais si on faisait erreur ?, s’interroge l’ancien cheminot. Je pense que les gens en ont marre, et que beaucoup ont déjà été trompés plusieurs fois par le vote Républicain et pourraient se tourner vers les extrêmes. » Déçu par l’absence d’union à Gauche, il votera tout de même pour le communiste Fabien Roussel, tout comme Robert, 73 ans. « Quand je vois l’extrémisme de Mélenchon sur certains sujets ou la campagne de Jadot plombée par son alliée Rousseau, je regrette qu’il n’y ait plus de perspectives à Gauche. Je voterai Roussel pour qu’il atteigne ses 5%, sans conviction », précise l’ancien enseignant.

Chiraquien historique

Au milieu de ses amis de chaque bord de l’échiquier politique, Richard, lui, reste fidèle à ses propres convictions contre vents et marées. « Je suis et je reste un chiraquien historique. Mon camp, ce sont Les Républicains, donc je voterai Pécresse malgré sa très mauvaise campagne », constate tristement le retraité de 71 ans. Aux Bosquets, les avis sont toujours tranchés. Mais contrairement aux résultats des sondages, on ne croise aucun macroniste…

Pierre Havez

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité