ActualitésBagnols-UzèsEconomieÉducation

VILLENEUVE-LEZ-AVIGNON Manon Pennaneach, une apprentie « en or » à La Magie des pains

Manon Pennaneach est apprentie depuis fin juin 2021 à la boulangerie La Magie des pains. (Marie Meunier / Objectif Gard)
Manon Pennaneach est apprentie depuis fin juin 2021 à la boulangerie La Magie des pains. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Dans la boulangerie villeneuvoise « La Magie des pains », on peut dire que la jeunesse a du talent. Nous vous avons parlé de Dorian Hernandez qui a brillé dans l’émission spéciale apprentis de M6 « Meilleure boulangerie de France ». Voici maintenant le parcours de Manon Pennaneach, qui vient de remporter à 19 ans le concours régional du meilleur croissant au beurre d’Isigny.

La jeune femme, originaire de Bretagne, a débuté en septembre un brevet professionnel au CFA d’Avignon et a décroché le tablier d’apprentie à la boulangerie La Magie des pains. Avant cela, elle a obtenu un bac pro boulangerie à Concarneau et passé une mention complémentaire. « Je ne voulais pas rester en Bretagne. Cela faisait déjà un an que je suivais Laurent Bocquet (créateur de La Magie des pains, ndlr) sur Instagram. L’entreprise m’intéressait beaucoup, d’autant que dans le futur, j’aimerais ouvrir ma propre boulangerie et travailler le levain« , retrace la jeune femme.

Là voici dans le sud pour au moins deux ans, le temps de valider son diplôme. Mais c’est loin d’être son seul objectif. Manon enchaîne les concours depuis déjà plusieurs années. À 16 ans, elle arrive 3e au concours régional du meilleur croissant au beurre d’Isigny. Elle remportera ensuite les étapes départementale et régionale du concours du Meilleur jeune boulanger (MJB) de France, et arrivera 2e à la finale nationale. Elle décroche ainsi son ticket pour l’épreuve internationale qui devait se dérouler à Taïwan. Mais la pandémie a chamboulé le programme. La finale s’est déroulée à Lyon en septembre 2021 et la Bretonne finit 2e par équipe.

« Une fois qu’on a commencé les concours, le plus dur, c’est de s’arrêter »

Le palmarès est déjà beau à tout juste 19 ans. « Je ne suis pas de nature stressée. Une fois que je suis dans le concours, j’ai tellement répété que je sais ce que j’ai à faire et où aller. Quand le stress est présent, c’est là que l’on fait des erreurs d’inattention« , explique la jeune femme, qui ajoute : « Une fois qu’on a commencé les concours, le plus dur, c’est de s’arrêter. »

Ce n’est pas la résolution du jour. Il y a un peu moins d’un an, Manon s’est aussi inscrite au Meilleur apprenti boulanger. Elle a eu l’or départemental, l’or régional et a finalement passé l’épreuve nationale en octobre à Nantes. Là encore, la jeune femme a décroché la première place et porte donc le titre de Meilleure apprentie boulangère de France 2021. Sa version du far au blé noir a convaincu les jurés. « Au total, il y a eu plus de 7h d’épreuve et on ne lève pas une fois la tête« , raconte-t-elle. Cette victoire est d’autant plus impressionnante qu’elle l’a décrochée à un mois d’intervalle avec le MJB.

Sa dernière réussite date d’il y a à peine deux semaines : elle est arrivée 2e au concours de brioche au chocolat et a gagné le concours régional du meilleur croissant au beurre d’Isigny au lycée professionnel de Valréas. Ce qui a fait la différence ? « Il faut que le croissant est une forme bien courbée. Les jurés regardent aussi le feuilleté, la régularité, la cuisson, le poids… Il faut qu’on se retrouve avec un minimum de chutes aussi« , explique-t-elle. Elle se prépare maintenant pour la finale nationale du croissant qui se déroulera en Normandie les 17 et 18 mai.

Marie Meunier

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité