ActualitésGardNîmes

NÎMES Préparez-vous à la Nuit des musées

Le Musée de la Romanité (Photo Anthony Maurin).
Le Musée du Vieux Nîmes (Photo archive Anthony Maurin).

La Nuit européenne des musées fait son grand retour le samedi 14 mai. L’occasion de découvrir gratuitement, et en version nocturne, les six musées de la ville ainsi que huit galeries d’art. Voici le programme.

De 20h à minuit, la Ville vous invite à déambuler dans l’ensemble de ses musées pour (re)découvrir les collections permanentes, suivre des visites guidées ou encore participer à des ateliers créatifs, pour toute la famille. Pour Patricia Girard-Pausanias, directrice des musées et du patrimoine, cette nuit est « un rendez-vous incontournable pour (re)visiter de nuit les musées de Nîmes et se laisser guider par les professionnels œuvrant au quotidien pour valoriser nos richesses patrimoniales. »

L’entrée du musée de cultures taurines (Photo archive Anthony Maurin).

Entre industrie textile et artisanat d’art, la visite du « Vieux Nîmes express » vous permettra de découvrir en 45 minutes cet ancien palais épiscopal ainsi que l’essentiel de ses collections (à 20h30, 21h30 et 22h30). Un atelier « Création de puzzle » (agrémenté d’une bonne dose de paillettes) sera proposé aux enfants de 7 à 12 ans, d’après leur dessin sur l’architecture du bâtiment (de 19h à 20h30). Une exposition dans la vitrine du Chapitre fera la part belle aux travaux des étudiants Mode et Image du lycée Hemingway qui ont créé une tenue vestimentaire sur le thème des jardins.

Nuit andalouse au musée des cultures taurines

Côté musée des cultures taurines, le patio battra au rythme de l’Andalousie grâce aux démonstrations de danse sévillane du ballet « Amor de fuego« , accompagnées d’un atelier pour enfants, invités à fabriquer éventails et fleurs en papier de soie. Et à l’occasion de la nouvelle exposition proposée dès le 1er juin pour les 20 ans du musée des cultures taurines (et des 70 ans de la Feria de Nîmes), une visite découverte des coulisses du montage d’une exposition sera dévoilée, sans oublier les visites guidées des collections permanentes et le nouvel espace consacré à Nimeño II.

L’équipe du Museum proposera aux visiteurs de prendre plumes et crayons pour une soirée de dessins naturalistes. Les plafonds de la salle Préhistoire s’animeront par exemple de peintures de mammouths et autres bêtes disparues. Chacun sera invité à s’essayer à la peinture au charbon ou à l’ocre. Pour ceux qui ont la tête dans les étoiles, un mur de poèmes sera installé en salle de Géologie et la Chapelle des Jésuites, le Jardin du Museum et le Cloître se transformeront en ateliers d’artistes où les visiteurs de tous âges pourront trouver du matériel de dessin pour représenter à leur façon les formes et les couleurs du vivant. Oiseaux exotiques, animaux extraordinaires ou insectes, ils seront tous à croquer !

Le majestueux musée des Beaux-arts érigé en 1907 et dont l’architecte n’est autre que Max Raphel (Photo Archives Anthony Maurin).

Huit galeries nîmoises seront elles aussi ouvertes : Corps et Ame Gallery – 1 bis rue Émile Jamais, Centre d’Art Contemporain de Nîmes – 4 place Roger Bastide, Atelier d’artistes Malumaca – 2 quai de la Fontaine, Galerie d’art Gloria Stetbay – 6 rue Molière, Galerie Negpos FotoLoft – 1 cours Nemausus, Galerie Étant donné – 7 rue Courtieu, Galerie 4.Barbier – 4 rue Maubet et la galerie Pamela artist-run space – 6 bis rue Sainte-Catherin.

Visites commentées à Carré d’Art

L’émouvant musée des Beaux-Arts pour appréhender de manière originale ses collections : « Les costumes« , pour redécouvrir les œuvres par l’observation des costumes peints ou sculptés (à 20h30), « À petits pas, une promenade à pied dans les tableaux » pour se pencher sur leurs représentations (à 21h30), « Les œuvres sur leur 31 » pour percer le secret des portraits peints ou sculptés. Et durant toute la soirée, des visites libres et ludiques vous mèneront tour à tour devant un grand cadre doré pour prendre la pause et pour immortaliser votre passage, dans un transat pour faire une pause au milieu des œuvres ou devant le coloriage géant.

Carré d’Art (Photo Archives Anthony Maurin).

Une dernière chance de voir les expositions « Post performance vidéo, prospective 1 : Los Angeles » ainsi que l’accrochage de la collection permanente de Carré d’Art Musée (qui se terminent dès le lendemain). Des visites commentées et des échanges avec des médiateurs autour de l’exposition de Nairy Baghramian, Parloir (jusqu’au 18 septembre) seront proposées à 20h, 21h, 22h et 23h. Pour sa première exposition dans un musée français, l’artiste noue un dialogue entre l’architecture de Carré d’Art et un ensemble d’œuvres spécialement choisies pour l’occasion.

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 38 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité