A la uneActualitésGardNîmesNîmes OlympiqueSociétéSports GardVidéo

LE DÉBAT DE 13H Quel avenir pour Nîmes Olympique ?

Hier soir, sur le plateau de Bonsoir le Gard, les journalistes, sociétaires et invités ont comme d’habitude débattu d’un sujet d’actualité. Une petite séance de rattrapage pour ceux qui ont manqué l’émission. Au menu : quel avenir pour Nîmes Olympique ?

Après avoir passé trois ans en Ligue 1, après sa rétrogradation et son retour en Ligue 2, Nîmes Olympique a achevé sa saison au 9e rang. Soit le classement moyen pour une équipe qui descend de l’élite. En termes d’infrastructures, le club va connaître un grand changement. Dans l’attente d’un nouveau stade flambant neuf à l’horizon 2026, le stade des Costières sera abandonné en cours de saison prochaine pour un stade provisoire. D’ici l’arrivée de ce nouvel équipement, l’ambition sportive du président Rani Assaf est de terminer dans le Top 10 de la Ligue 2, mais sans viser la montée car selon lui le club n’est pas assez structuré. Ce nouvel outil devrait rapporter 7 à 8 millions d’euros par an au club permettant ainsi une équipe compétitive. D’ici là, quelle équipe pour les Crocos alors que quatre descentes en National sont prévues la saison prochaine et que l’effectif sera largement renouvelé cet été ? La perte de l’agrément ne permet plus de sécuriser des jeunes talents issus du centre de formation, le club misant plutôt sur du trading : recruter des jeunes joueurs à fort potentiel et les revendre ensuite. Mais cette méthode a ses limites. En parallèle, Nîmes vient de terminer la saison avec une des plus faibles affluences de son histoire et une partie des supporters réclame le départ du président. Alors quel avenir pour Nîmes Olympique ?

Le débat en vidéo :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité