ActualitésJusticeNîmes

NÎMES Deux ans pour excès de vitesse sous stupéfiant et sans permis, malgré une interdiction de conduire

Les gendarmes du Psig de la compagnie de Nîmes, lors d'un contrôle. (Photo d'illustration : Stéphanie Marin/ObjectifGard)
Les gendarmes du Psig de la compagnie de Nîmes, lors d’un contrôle. (Photo d’illustration : Stéphanie Marin/ObjectifGard)

Déjà condamné en juin 2020 pour des délits routiers sous consommation de stupéfiants, Dylan a de nouveau été contrôlé à plus de 130 km/h au lieu de 90, en train de fumer un joint, et sans permis ni assurance au volant de sa Peugeot 208, à Clarensac le 17 mai 2022.

Le jeune de 26 ans, cheveux peroxydés, et t-shirt blanc aux manches retroussées sur les épaules, paraît totalement abattu à l’audience du tribunal judiciaire de Nîmes, ce jeudi 19 mai 2022. « Si je conduis c’est à cause du stupéfiant ! », larmoie-t-il, à la barre. « C’est complètement déplacé comme excuse, c’est bien vous qui consommez du stupéfiant puis qui prenez le volant, et ce n’est pas la première fois !, s’insurge le président, Jean-Michel Perez. Vous êtes déjà mis en examen pour un accident dans lequel un motard a perdu une jambe. Vous risquez jusqu’à 8 ans en récidive. Prenez-vous par la main ! »

Le jeune chauffard baisse la tête. « Je fais attention aux autres, tente-t-il d’expliquer. J’ai pleuré toute la nuit, je sais ce qui m’attend : le pire. Je suis sous contrôle judiciaire et je fais tout pour ne pas conduire. Seulement quand je suis obligé… » Le procureur requiert un an de prison contre Dylan, dont 4 mois avec sursis. « Qu’il n’y ait pas de méprise, mon client n’est pas à l’origine de ce premier accident grave qui a causé l’amputation d’un motard, il ne faisait que prêter sa voiture à un ami », pointe son avocate Saphia Foughar.

Dylan est condamné à 24 mois de prison, dont 6 mois avec sursis. Il repart vers la maison d’arrêt de Nîmes.

Pierre Havez

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité