A la uneActualitésNîmes OlympiqueOAC AlèsSports Gard

FOOT N3 Dans un derby animé, Nîmes et Alès se neutralisent

Formé au NO, Théo Peyrard a inscrit le deuxième but alésien (Photo Sacha Virga)
Jérémy Balmy a ouvert le score en première période (Photo Sacha Virga)

Pour cette 24e journée de N3, Nîmes et Alès se quittent dos à dos 2-2. Les Cévenols menaient pourtant 2-0 en première période mais après la pause, les Crocos sont revenus au score grâce à un doublé de Khalid. Ce point glané est précieux pour le NO, toujours en course pour se maintenir dans ce championnat. 

Après avoir assuré sa première place et donc son sacre dans cette poule Occitanie de N3, la semaine dernière contre Toulouse II (1-1), Alès n’a plus rien à jouer lors de ces trois dernières journées. Mais un derby c’est un match à part et Stéphane Saurat aligne une équipe compétitive sur le terrain synthétique, arrosée, de la Bastide. Côté nîmois, cette rencontre revêt une importance majeure dans la quête du maintien. Après avoir réalisé une série de sept matches sans défaite dont quatre victoires, les hommes de Yannick Dumas ont rechuté la semaine dernière à Aigues-Mortes (2-0). Tout est encore jouable pour le maintien puisque la réserve nîmoise n’est qu’à un point de la dixième place, la première de non relégable.

Gagner face aux Cévenols permettrait grandement de s’y rapprocher. Sauf que l’entame est plutôt alésienne avec une domination dans la possession du ballon. Le jeu des visiteurs est plus huilé avec de bonnes séquences mais il manque une véritable occasion. Abelinti croit trouver la faille mais il est signalé hors-jeu (24e). Les Nîmois n’ont pas montré suffisamment d’engagement en début de partie mais ils réagissent. Pontet se procure une belle occasion mais sa reprise du droit, à bout portant, n’est pas cadrée (30e). Alors que Nîmes reprend du poil de la bête, Alès en profite pour piquer une première fois.

Sur un nouveau débordement côté droit, Houelche centre et Jérémy Balmy reprend victorieusement du pied droit dans la surface (1-0, 35e). L’OAC fait preuve d’efficacité et parvient à faire le break quelques minutes plus tard sur sa deuxième réelle opportunité. Après un cafouillage sur corner, les Alésiens sont plus mordants, le ballon est remisé et Peyrard surgit pour tromper Malafosse du droit (2-0, 43e). Un but symbolique pour le capitaine cévenol formé à Nîmes qui à ce titre n’a pas célébré sa réalisation. Avant la pause, Thomas part dans une chevauchée en solitaire et tente sa chance, le ballon termine sa course à côté. Logiquement, Alès mène à la pause (2-0).

Malafosse maintient l’espoir

Au retour des vestiaires, les locaux montrent un autre visage et sont plus entreprenants grâce notamment aux entrées de Boudache et Traoré. Néanmoins, ils sont à deux doigts d’encaisser le but du KO mais Malafosse sauve la maison rouge devant Abelinti (48e). On assiste alors à un match plus animé avec des actions de part et d’autres. Traoré, d’un enroulé et de la tête, alerte à deux reprises Moreau mais sans trouver la faille. Nîmes est récompensé dans ce temps fort par l’intermédiaire de Khalid, servi dans la surface, qui fait mouche du droit (2-1, 63e).

Galvanisé par cette réduction du score, le NO est proche d’égaliser dans la foulée mais la défense alésienne s’en sort. À la suite d’un duel au bord de la touche entre Abelinti et Nasraoui, une échauffourée éclate et scène assez inhabituelle plusieurs agents de sécurité font leur entrée sur la pelouse pour calmer les protagonistes. Sous un soleil de plomb, la partie se tend. Malgré ce retour aux affaires, c’est pourtant Alès qui finit mieux la rencontre. Les Crocos doivent leur salut au gardien Malafosse décisif à plusieurs reprises notamment en intervenant dans les pieds d’Abelinti.

Le bijou de Khalid

Il y a beaucoup d’espace dans la défense nîmoise dans les dernières minutes, Balmy a la balle de match mais son tir en angle fermé finit dans le petit filet. Les deux équipes sont coupées en deux. Antonio réussit à se présenter seul face à Moreau et a l’égalisation au bout de son pied droit mais le gardien s’interpose sur sa volée. Cependant, sur cette deuxième partie de saison, les Nîmois ont un grand coeur et la délivrance vient à nouveau du pied de Khalid. Le numéro dix ajuste une magnifique frappe enroulée, le ballon se loge dans la lucarne (2-2, 87e).

Derrière, Alès continue de pousser. El Hamri tire dans les nuages et Saoudi oblige encore Malafosse a montré toute l’étendue de son talent. Dans les derniers instants du match, Khalid peut devenir le héros de son équipe mais sur son coup franc, le ballon vient mourir au-dessus de la barre transversale. 2-2, Nîmois et Alésiens se quittent bons amis après avoir dominé chacun une période. Ce point, Yannick Dumas le prend volontiers et Nîmes a encore son destin en main pour se sauver. Les Rouges terminent par deux confrontations directes face à Castanet et Blagnac. Cette fois-ci, il ne faudra pas rater l’entame pour espérer s’imposer.

Corentin Corger

24e journée de National 3. Stade synthétique La Bastide. Nîmes Olympique II – Olympique Alès en Cévennes : 2-2. (mi-temps : 0-2). Arbitre : Yohann Cavailles. Buts pour Nîmes : Khalid (63e, 87e). Buts pour Alès : Je. Balmy (35e), Peyrard (43e). Avertissement à Alès : Je. Balmy (76e) .

Nîmes : Malafosse – Iafrate, Pontet, Zaidan, Nasraoui – Lafhal, Zampa, Khalid, Konango – Thomas, El Ftouhi. Remplaçants : Boudache, Traoré, Antonio, Azzabi, Masse. Entraîneur : Yannick Dumas.

Alès : Moreau – Houelche, Moges, Fontanelli, Jdaini – Je. Balmy, Diarra, Peyrard – Abelinti, Franco, Jo. Balmy. Remplaçants : Aidoud, Saoudi, El Hamri, Bonneau, Diatta. Entraîneur : Stéphane Saurat. 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité