A la uneActualitésBeaucaireGard

BEAUCAIRE Le retour très attendu de la foire de l’Ascension

La foire de l'Ascension a eu lieu ce jeudi 26 mai à Beaucaire. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Après deux années d’annulation – chose qui n’était jamais arrivée, même en pleine période de peste – la foire de l’Ascension a fait son grand retour à Beaucaire ce jeudi 26 mai.

Sana et Landry sont venus d’Arles pour vendre leurs fruits et légumes à la foire de l’Ascension de Beaucaire. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Plus de 200 exposants ont investi Beaucaire, le long du quai du Général-de-Gaulle, au boulevard du Maréchal-Foch jusqu’à celui du Maréchal-Joffre, ce jeudi 26 mai. Un retour après deux années d’absence, certains avaient même réservé leur emplacement « six mois à l’avance« , d’après Alberto Camaione, adjoint au maire délégué aux Commerces. Sur les étals, il y en avait pour tous les goûts.

Des produits du terroir – fromages, vins, miels etc – aux gourmandises plus exotiques, des vêtements, des chaussures, des bijoux, du linge de maison et autres objets de décoration. Tous les publics y ont trouvé leur compte, surtout ravis de retrouver l’ambiance d’antan après deux années de frustration liées à la crise sanitaire. « En 2020, il n’était pas question de l’organiser et en 2021, les règles étaient si drastiques que c’était tout à fait infaisable« , explique le maire, Julien Sanchez, achevant de déguster sa barbe à papa acidulée du Pastel.

Julien Sanchez, maire de Beaucaire et son adjoint délégué aux Commerces, Alberto Camaione. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Ces deux années passées sont une exception dans l’histoire de cette foire de l’Ascension qui remonte pourtant à la fin du XIIe siècle. Jusqu’au XVIIIe siècle, cet événement durait une semaine. « Puis elle est tombée en désuétude, il faut dire qu’au XVIIIe siècle, la foire la plus importante à Beaucaire était celle de juillet« , indique Maurice Contestin, professeur d’histoire à la retraite, auteur et membre fondateur de la Société d’histoire et d’archéologie de Beaucaire. La foire de l’Ascension n’avait en effet pas le même volume que celle de la Madeleine.

« C’était une foire locale à retombées parfois régionales mais pas au-delà. Alors que la Madeleine était une foire nationale et même internationale« , ajoute-t-il. Autrefois, on y trouvait des produits de première nécessité qui servaient aux travaux dans les champs, mais aussi de la poterie et des animaux. Elle se tenait exclusivement dans la partie nord-ouest de la ville dans le quartier de la Porte de la Croix alors qu’aujourd’hui, cette foire s’étend du canal au boulevard Maréchal-Foch jusqu’à celui du Maréchal-Joffre.

La foire de l’Ascension a eu lieu ce jeudi 26 mai à Beaucaire. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

La peste de 1720 qui durera jusqu’à la fin de 1722 n’empêchera pas la tenue de la foire de l’Ascension contrairement à celle de la Madeleine. « Logiquement, en temps de peste, il n’y a pas de foire. Celle de la Madeleine a été suspendue et les Beaucairois ont dû se serrer la ceinture et ont été conduits à vivre un confinement pendant deux ans. Néanmoins, les Consuls ont décidé en 1721, 1722 de tenir la foire de l’Ascension, alors qu’il était interdit de commercer à cette époque« , insiste Maurice Contestin. Une exception pour des raisons économiques et comme on le comprend aujourd’hui. Il y avait déjà en ce temps une sorte de pass sanitaire, nommé le billet de santé, tamponné du cachet de la ville d’où les personnes venaient. Les marchandises devaient également porter un plomb aux armes de la ville.

Mais ce jeudi 26 mai, l’heure était aux festivités. Il y avait certes de bonnes affaires à réaliser, les visiteurs ne s’en sont pas privés. Mais il y avait aussi la fête, le bar-restaurant Les Fontêtes affichait complet dans son espace bodega. Laurent G & Max ont retrouvé leur public, il était temps. Et puis, la fanfare de rue, Macadam, s’est quant à elle chargée de l’ambiance le long des étals. Il n’en fallait pas plus pour que d’un côté comme de l’autre de chaque stand ce soit du gagnant-gagnant. Qu’on se le dise, la saison estivale à Beaucaire est officiellement lancée…

 

Stéphanie Marin

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité