ActualitésBagnols-UzèsEconomieSociété

BAGNOLS/CÈZE Louer ses outils plutôt qu’acheter, la bonne idée de deux bricoleurs engagés

Killian Gomez et Geoffrey Arod, 22 ans et amis depuis le CP, ont décidé de s'associer pour créer leur société de location d'outils dans le Gard rhodanien. (Marie Meunier / Objectif Gard)
Killian Gomez et Geoffrey Arod, 22 ans et amis depuis le CP, ont décidé de s’associer pour créer leur société de location d’outils dans le Gard rhodanien. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Saviez-vous qu’en moyenne on utilise une perceuse 12 minutes par an, alors que cet outil a une durée de vie de 10 ans pendant laquelle il rejettera 30 kg de CO2 ? Vu ainsi, cela paraît peu rentable, n’est-ce pas ? C’est ce que se sont dit aussi Geoffrey Arod et Killian Gomez. 

Les deux amis bagnolais âgés de 22 ans, bricoleurs dans l’âme et à la fibre durable, ont alors eu un déclic : lancer une société de location d’outils pour réduire les émissions de CO2. L’idée, c’est de mutualiser un catalogue d’outils, chacun loue quand il a besoin au lieu que tout le monde achète. Les deux jeunes hommes ont nommé leur concept « Bricoleur engagé ». Très bientôt, ils déposeront les statuts de leur SAS. Pour le moment, ils sont en quête d’outils inutilisés de particuliers et professionnels pour démarrer leur activité. Ils ont également lancé une cagnotte en ligne et escomptent récolter 5 000 €.

La démarche est avant tout écologique puisque que les « outils sont composés de matières premières, parfois rares, qui peuvent servir pour autre chose. Par exemple, dans certaines batteries, on retrouve du cobalt, du tungstène ou du lithium« , donne pour exemple, Geoffrey Arod. Pour l’instant, lui et Killian Gomez ont 19 outils dans leur catalogue qu’ils comptent bien étoffer avant de démarrer leur entreprise. Les utilisateurs disposeront d’une gamme complète de petit outillage électrique et électroportatif : taille-haie, troçonneuse, rotofil… De quoi pouvoir travailler le bois, le carrelage, faire son jardin, monter un meuble, poser un placo, rénover un abri extérieur… La location journalière pourra s’élever entre 5 € et 50 € selon le type d’outil.

Des outils réservés en ligne puis livrés directement à domicile

Les deux associés espèrent démarrer leur société fin juin-début juillet et visent un objectif : en cinq ans, éviter le rejet de 7 000 tonnes de CO2 et la consommation de 470 tonnes de matières premières. Pour que le système de location fonctionne, Killian et Geoffrey s’engagent à vérifier et nettoyer les outils avant de les confier. Pour les usagers qui souhaitent en emprunter un, il suffira de réserver sur le site Internet. Le ou les outils sélectionnés seront ensuite livrés à domicile. En véhicule électrique bien entendu. Pour démarrer, « Bricoleur engagé » couvrira un rayon de 20km autour de Bagnols-sur-Cèze et de Pont-Saint-Esprit. « D’ici cinq ans, on aimerait s’élargir à une partie du Vaucluse et de l’Hérault et également desservir tout le Gard« , atteste Killian Gomez.

Lui et Geoffrey réfléchissent aussi à mettre en place un réseau de points relais pour récupérer les outils et aussi à un système de points de fidélité. « Le but, c’est vraiment de créer une communauté de bricoleurs engagés qui soient acteurs de l’environnement. On a pour projet d’organiser des rencontres, de créer des projets communs de bricolage« , poursuit Geoffrey.

Les deux Bagnolais, amis depuis le CP, avaient à coeur de monter un projet commun. Après des études en BTS SIO (Services informatiques aux organisations), ils ont même cumulé les mêmes jobs pour faire coïncider leurs horaires et plancher sur leur future société. Au départ, ils pensaient à une boîte d’audiovisuel mais finalement, l’idée autour du bricolage du père de Killian les a davantage séduit. Pour l’instant, les outils sont stockés dans deux garages à Bagnols-sur-Cèze. Plus tard, les deux associés veulent investir un grand local, qui sera ouvert au public : « On y proposera des formations pour savoir se servir d’un enrouleur, d’une échelle, d’un karcher ou d’une shampouineuse pour nettoyer les tissus, grâce à des diaporamas théoriques et des cours pratiques. »

Marie Meunier

Pour aider Geoffrey Arod et Killian Gomez à démarrer leur activité, vous pouvez faire un don sur leur cagnotte en ligne en cliquant ici. Vous pouvez aussi les contacter le Facebook « Bricoleur engagé » pour leur faire don d’outils que vous n’utilisez plus.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité