ActualitésBagnols-UzèsCulture

SAINT-GERVAIS Trois jours de musique pour la 2e édition du Time out festival

Le public du festival, vendredi soir. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
(DR)

Les 24, 25 et 26 juin, se tiendra la seconde édition du festival Time Out au stade de Saint-Gervais, commune à côté de Bagnols-sur-Cèze. Organisé pour la première fois en 2018 à Saint-Quentin-la-poterie, l’événement revient avec une programmation éclectique nourrie d’une vingtaine d’artistes. Entre 1 000 et 1 500 personnes sont attendues chaque soir. 

C’est Ben, infirmier libéral à Saint-Gervais et son associé Pierre-Jean, de l’association Solace prod, qui organisent la programmation de ce festival. À l’origine, ils ont décidé de le nommer « Time out », promettant aux participants de passer un moment hors du temps, de s’évader en profitant de la musique. Dans l’enceinte du festival, il y aura deux endroits : une stage et une petite scène. Les deux premiers jours sont payants mais le dimanche est entièrement gratuit.

« Sur place, il y aura aussi des stands avec bijoux, friperies, créateurs, du café, des food trucks… Pour les enfants, on a prévu de la grimpe d’arbres, un château gonflable et des jeux en bois. C’est vraiment un événement qui veut rassembler toute la famille« , assure Ben. Côté affiche, on retrouvera des noms internationaux mais aussi des artistes locaux. Le vendredi 24 juin, de 17h30 à 2h du matin, on retrouvera OndubGround, un groupe créé en 2004 par deux frères venus de Tours qui puise directement son inspiration dans la french dub des années 90. Il y aura aussi le big band Supachill qui casse et mélange les codes, puis « Gate Gate », uzétien qui partagera ses sets et mix techno pointus. Autre local de l’étape : Nomadub, natif de Bagnols-sur-Cèze, bercé par l’univers reggae du festival La Garance et s’influençant directement de la scène anglaise dub.

Samedi 25 juin, les festivaliers sont attendus de midi à 2h du matin. Le groupe prééminent du hip-hop actuel et inclus dans le label « Chinese man records », A.S.M. aka « A State of Mind » sera de la partie. DJ FLY, sacré champion du monde de scratch trois années consécutives lors de la prestigieuse compétition des DMC World Champion, nous viendra de Lyon. Nicolas Cuer, DJ aussi connu pour être l’organisateur Positiv Festival au théâtre antique d’Orange, fera découvrir des sons de ses deux albums. Les cinq musiciens uzétiens survoltés d’EDC enchanteront la foule. The Scenar, emmené par la Bagnolais, Louis Sommer, est également attendu, ainsi que deux tributes nîmois sur Jimi Hendrix et Nirvana. Le festival se clôturera le dimanche 26 juin, de midi à 17h, avec deux concerts de Christophe Ferrand et des Trois oncles qui redonneront vie à Brassens sur une musique matinée d’inspirations swing.

Marie Meunier

Entrée gratuite le dimanche 26 juin. Pass un jour : 15€ en préventes / 20€ sur place. Pass deux jours : 25€ en préventes (pas de vente sur place) et gratuit pour les moins de douze ans. Pour la billetterie en ligne, c’est par ici. Pour découvrir la programmation complète, c’est par là. 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité