ActualitésFaits DiversGardJustice

LE GRAU-DU-ROI De la prison ferme pour « les frères qui font régner la terreur »

Les policiers municipaux du Grau-du-Roi travaillent main dans la main avec les gendarmes mobiles. Photo Tony Duret / Objectif Gard
(Photo d’illustration : DR Gendarmerie du Gard)

Deux frères d’une fratrie de trois, très défavorablement connus de la Justice pour des faits de vols ou de violences, sont respectivement condamnés à 15 et 10 mois ferme pour une nouvelle extorsion et des violences sur l’employé d’un restaurant du Grau-du-Roi, en février 2020.

Après avoir cambriolé un hôtel-restaurant du Grau-du-Roi un an plus tôt, deux frères d’une fratrie de trois, Hattem et Samy, menacent l’un des employés de l’établissement. Ce dernier les avait reconnus alors que l’un d’eux portait sa veste, en lui réclamant 100 euros, le 30 janvier 2020. L’employé parvient à fuir, mais alors que les deux frères l’attendent toujours à l’arrière du restaurant, il finit par demander une avance à son patron pour leur donner l’argent. Le 19 février, croisant une nouvelle fois leur victime, l’aîné des trois frères, Hattem, le saisit par le cou et lui demande cette fois 300 euros. La victime du racket et son cousin appelé à l’aide seront ensuite frappés en représailles par les trois frères, le lendemain, sur le boulodrome de la station balnéaire.

Mais malgré les dénégations « sur le cœur », de l’aîné, Hattem, détenu le jour de l’audience pour d’autres faits, les trois frères sont très défavorablement connus de la Justice. Hattem a déjà été condamné 16 fois pour vols aggravés, outrages et violences. Son petit frère, un peu moins connu, n’est pas venu à l’audience. Le troisième est mineur.

Le Parquet réclame 15 mois d’emprisonnement contre Hattem et un an avec un mandat d’arrêt contre son petit frère Sami. « Ces trois frères veulent faire régner la terreur au Grau-du-Roi. Par la violence et les menaces, ils vivent aux dépens de ceux qui travaillent ! Mais maintenant que vous êtes détenus je vais pouvoir y passer mes vacances tranquillement avec le train à un euros ! », tance le procureur Willy Lubin. Hattem écope de 15 mois d’emprisonnement et son frère à 10 mois.

Pierre Havez

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité