ActualitésJusticeNîmes

AU PALAIS La descente aux enfers de l’ex-guitariste des Chico and The Gypsies

Le Palais de Justice de Nîmes (Photo Anthony Maurin).
Le Palais de Justice de Nîmes (Photo Anthony Maurin).

Alain est condamné à deux ans d’emprisonnement, dont un avec sursis, par le tribunal judiciaire de Nîmes, mardi 28 juin 2022, pour avoir caressé les fesses d’Amanda, par surprise, en pleine rue, le 21 décembre 2021, à Nîmes. L’ancien musicien professionnel de 43 ans avait déjà été condamné pour une première tentative d’agression sexuelle en 2018.

Le 4 janvier 2022, la BAC de Nîmes se rend au McDonald’s où une serveuse du restaurant vient de les appeler après avoir reconnu l’homme qui lui avait caressé les fesses, dans la rue, quelques jours plus tôt. « Au passage piéton, alors que vous la suiviez de près, vous lui avez caressé une première fesse, puis l’autre. Et quand elle se retourne et vous demande ce que vous faîtes, vous levez les bras au ciel avant de partir. Mais elle vous avait pris en photo ! », pointe le président Jérôme Reynes, à l’audience, mardi 28 juin 2022.

Une première tentative d’agression dans les toilettes de Decathlon

Le prévenu, lunettes noires, barbe poivre et sel et cheveux gominés en arrière, baisse la tête. « J’ai des pulsions quand je bois de l’alcool et que je prends des cachets. Et je bois car je suis triste depuis que je suis séparé de ma femme, il y a deux ans », s’explique piteusement l’homme de 43 ans, sous antidépresseurs, qui vit désormais chez sa mère du RSA. Condamné en 2018 pour une première tentative d’agression sexuelle dans les toilettes du magasin Décathlon de Nîmes, en août 2016, l’ancien musicien professionnel du groupe « Chico et les Gypsies », connu sous le nom de Babato, essuie quelques larmes en évoquant sa dépression. Il avait été exclu de sa formation à la suite de sa première condamnation.

« Il faisait vibrer des salles entières »

Le procureur Willy Lubin réclame deux ans d’emprisonnement, dont un avec sursis contre l’ex-guitariste professionnel. « Vous avez sans doute protégé d’autres femmes en réagissant comme cela, félicite-t-il la victime pour son signalement. Mais on ne peut accepter qu’un homme vous agresse, en pleine rue et en plein après-midi, après vous avoir poursuivie dans la rue. »

Son avocat tente de redorer le blason de son client. « Il ne faut pas oublier que cet homme était un tout autre personnage, resplendissant, qui avec ses mains, son talent et sa voix faisait vibrer des salles entières, avance son avocat Térence Juan. Mais sous l’effet de l’alcool et de la dépression, il se détruit petit à petit. Lors de sa précédente audition, il était en état de pré-delirium tremens, à cause de son sevrage… »

L’ancien musicien est condamné à deux ans d’emprisonnement, dont un an avec sursis, à se soigner et à indemniser la victime. Il sera inscrit au fichier des auteurs d’infractions sexuelles (FIJAIS).

Pierre Havez

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité