A la uneActualitésAlès-CévennesEnvironnementFaits DiversGard

BESSÈGES Les pompiers maintiennent leur dispositif mais le feu n’avance plus

Au-dessus de Bessèges, sur la route de Bordezac, les pompiers s'affairent à éteindre les reprises au sol (photo François Desmeures / Objectif Gard)
Les Dash ont concentré leurs largages au nord de Bessèges et à l’ouest de Gagnières (photo François Desmeures / Objectif Gard)

Véritable flambeau hier soir, le feu au nord de Bessèges a heureusement perdu de son intensité, ce vendredi matin. Un peu avant 15h, les autorités disaient qu’il n’était pas encore fixé, tout en se voulant rassurantes sur sa progression. 

700 pompiers qui se relaient autour d’une forêt, ça finit par se voir. Ce vendredi matin à Bessèges et alentours, seuls deux Dash effectuaient encore des rotations, loin des six Canadair supplémentaires qui étaient engagés jeudi soir. Ils concentraient leurs largages sur le nord-est de Bessèges, tout de même loin de Gagnières où préfète et sous-préfet ont mangé à midi.

Le long de la RD51, entre Bessèges et Gagnières, des véhicules de pompiers de tout le grand sud-est de la France surveillent ou font le plein du camion aux bornes à incendie (photo François Desmeures / Objectif Gard)

Outre les soldats du feu mobilisés autour du foyer principal, les camions citernes feux de forêt (CCF) des pompiers parsèment encore la route entre Bessèges et Bordezac – aux paysages dévastés, parfois lunaires – que les gendarmes bloquent à deux kilomètres du village. « Il reste encore beaucoup de points chauds, énonce le sous-préfet d’Alès, Jean Rampon. Ils sont traités au sol directement ou pas les retardants des bombardiers d’eau. »

Les Dash ont entamé leurs rotations à 6h45 ce vendredi matin (photo François Desmeures / Objectif Gard)

Depuis 6h45, avec une pause de près de deux heures à midi, deux Dash se sont relayés pour arroser la zone la plus chaude. Autre constat rassurant souligné par Jean Rampon : le vent, ce vendredi, était moins puissant qu’attendu.

Tout au long de l’incendie, les pompiers se sont attachés à protéger les habitations (photo François Desmeures / Objectif Gard)

Si les confinements de Bessèges et Gagnières ont rapidement été levés ce matin, celui des habitants de Bordezac restait d’actualité. Les « périmètres de filtrage« , dixit Jean Rampon, ont néanmoins été étendus et plus aucun habitant n’était hébergé chez d’autres, au foyer de Robiac ou à Vacancèze. Rodée, la logistique et la solidarité villageoise s’employaient, à midi, à faire manger le maximum de pompiers devant la mairie de Bessèges. Si la partie n’était pas encore gagnée, le colonel Laurent Joseph se montrait relativement optimiste, malgré la hausse attendue des températures.

François Desmeures

francois.desmeures@objectifgard.com

Bessèges (en contrebas) a vu les flammes de près mais s’en sort très bien (photo François Desmeures / Objectif Gard)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité