GardPolitiqueSociété

ASSEMBLÉE NATIONALE Motion de censure : qu’ont voté les députés gardois ?

De gauche à droite : Philippe Berta, Nicolas Meizonnet, Yoann Gillet, Pierre Meurin, Pascale Bordes et Michel Sala (S. Ma./Objectif Gard)
De gauche à droite : Philippe Berta, Nicolas Meizonnet, Yoann Gillet, Pierre Meurin, Pascale Bordes et Michel Sala (S. Ma./Objectif Gard)

Ce lundi à l’Assemblée nationale, les élus de la Nupes (Nouvelle union populaire écologique et sociale) ont déposé une motion de censure pour faire tomber le Gouvernement d’Élisabeth Borne. Sans surprise, la motion a été rejetée avec seulement 146 votes favorables au lieu des 289 nécessaires. 

Le député MoDem de la Majorité présidentielle, Philippe Berta, élu de la 6e circonscription du Gard, ne l’a évidement pas voté : « Force est de constater que les forces de Gauche n’ont pas fait le plein de leurs voix. L’asservissement de la Gauche démocrate aux Insoumis anti-républicains continuent partiellement. Espérons qu’ils retrouvent vite la raison et les valeurs qui ont fait leur histoire. L’Assemblée nationale va pouvoir se mettre au travail. Les Français et la France en ont besoin. »

Le député Rassemblement national de la 2e circonscription du Gard, Nicolas Meizonnet, ne l’a pas voté : « Accorder une majorité à cette motion de censure aurait eu pour effet le report du projet de loi sur le pouvoir d’achat  ! Or, même s’il s’avère imparfait, il n’y a aucune raison de bloquer ce projet de loi urgent et attendu par les Français qui permet notamment la revalorisation des retraites et des APL pour les étudiants. […] Le pouvoir d’achat est aujourd’hui la première préoccupation des Français et tout ce qui peut permettre de l’améliorer ne doit faire l’objet d’aucune obstruction. Comme l’a dit et répété Marine Le Pen notre présidente de groupe à l’Assemblée nationale, notre opposition sera ferme et sans compromission, mais sérieuse et constructive. Avec le dépôt de cette motion de censure, les élus de LFI ont cherché à faire un coup de « com » et ont semé la pagaille alors même qu’ils savaient qu’elle n’avait aucune chance d’aboutir. Comment peut-on vouloir bloquer le pays quelques jours après les élections alors que le portefeuille des Français est si durement touché par l’inflation ? »

Yoann Gillet, député Rassemblement national de la 1e circonscription du Gard ne l’a pas voté : « La motion de censure présentée par l’extrême-Gauche est une escroquerie politique. Faire croire aux Français que si elle avait été approuvée cela aurait changé les choses est un mensonge. Nous, les députés du Rassemblement national, ne l’avons pas voté. Nous ne nous comportons pas comme des clowns comme la Nupes. Notre objectif n’est pas de faire du théâtre, mais de travailler pour le bien des Français. Voter cette motion n’aurait rien changé, mais aurait tout aggravé. Rien changer car faire démissionner la première ministre aurait eu pour conséquence d’avoir un autre Macroniste à la tête du Gouvernement. Cela aurait par ailleurs aggravé la situation car le pays aurait été paralysé pendant plusieurs semaines alors que nous avons une loi importante qui doit être débattue, celle du pouvoir d’achat. La Nupes est irresponsable. Avec cette motion de censure la loi pouvoir d’achat aurait été reculée de plusieurs mois. »

Le député Rassemblement national de la 4e circonscription, Pierre Meurin : « On ne va pas voter la motion représentée par les révolutionnaires de la France insoumise ! Notre objectif n’est pas de détruire les institutions mais de voter la loi sur le pouvoir d’achat. Dans nos circonscriptions, la question du reste à vivre est importante. En novembre, les gens vont avoir besoin de se chauffer. Les dépenses vont augmenter. Notre boulot n’est pas de faire de la politique politicienne mais de répondre à leurs besoins. Nous devons étudier et amender ce projet loi pour y apporter une baisse des taxes sur les produits énergétiques. Les Insoumis et la Nupes veulent juste mettre la pagaille. Nous, nous sommes une vraie opposition ferme et constructive. » D’autres réactions à suivre…

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité