ActualitésEconomieGard

TOURISME Échange de maisons : l’Occitanie est la quatrième région préférée cet été

Photo d'illustration
Photo d’illustration

Cet été, l’échange de maisons continue de faire de plus en plus d’adeptes partout dans le monde et occupe désormais une place de choix dans les tendances touristiques des Français. D’après HomeExchange, leader mondial de l’échange de maisons, la région Occitanie reste parmi les grandes favorites : 90 400 nuitées vont se passer dans la région pendant la période estivale, un chiffre en hausse de 10 % par rapport à l’été 2019.

L’Occitanie, qui compte plus de 19 000 maisons et appartements disponibles sur la plateforme, fait toujours partie des régions les plus populaires sur HomeExchange pour cet été, derrière la Bretagne, l’Auvergne-Rhône-Alpes et la Provence-Alpes-Côte d’Azur. Ce sont l’Hérault et la Haute-Garonne qui séduisent le plus, avec respectivement 14 800 et 7 800 nuitées enregistrées. Montpellier, Toulouse, Nîmes, Sète et Albi sont les cinq villes les plus demandées en ce moment.

Ce sont principalement les Bretons, les Auvergnats et les Néo-Aquitains qui se rendent dans la région cet été. À l’inverse, les Occitans se laissent davantage séduire par le centre et l’ouest de la France, puisque ces trois mêmes régions sont leurs destinations favorites. Depuis le début de l’année, la région Occitanie a enregistré près de 129 700 nuitées effectuées sur le territoire. Il s’agit d’une hausse de 22 % par rapport à 2019.

Un mode d’hébergement qui se démocratise dans toute la France

HomeExchange enregistre déjà 656 000 nuitées prévues en France pour juillet et août, soit 17 % de plus qu’en 2019, période pré-Covid. La plateforme, qui propose 450 000 maisons partout dans le monde dont plus de 200 000 dans l’hexagone, constate une explosion du nombre d’échanges et de nouveaux adeptes.

« Malheureusement, voyager et s’échapper du quotidien est aussi essentiel que coûteux. Coûteux pour nous mais aussi pour la planète, si l’on considère les millions de mètres carrés de construction que le tourisme et les voyages génèrent. Et s’il existait un moyen responsable de réduire le coût des voyages ? Les familles ont besoin d’une solution qui leur permette de voyager plus souvent, plus longtemps et de manière plus responsable, et c’est pour cela qu’elles sont de plus en plus nombreuses à se tourner vers l’échange de maisons », conclut Charles-Edouard Girard, cofondateur de HomeExchange.

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité