A la uneActualitésNîmesVidéo

FAIT DU JOUR Stromae de retour dans les arènes de Nîmes : on n’était pas fatigués !

Stromae était de retour sur la scène des arènes de Nîmes, ce vendredi 22 juillet 2022. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Trop court… C’est bien la meilleure critique que l’on puisse faire à un artiste après une heure et demie de spectacle. Stromae a donc réussi son retour sur la scène du Festival de Nîmes, dans des arènes qui affichaient quasi complet ce vendredi 22 juillet.

Après sept ans d’absence, Stromae est de retour sur scène. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

L’époque de « Cheese », celle-là même où le jeune homme s’accrochait à son synthétiseur, presque timide, est bien loin. C’était au tout début des années 2010, au moment où son tube Alors on danse propulsait le Belge au-devant de la scène. Depuis, Stromae a gagné ses galons dans l’industrie musicale et s’impose en patron au fil de spectacles grandioses, pimentés de prouesses techniques.  Encore une fois, le public des arènes de Nîmes en a été témoin, huit ans après son dernier passage à l’occasion du Racine carrée Tour.

Stromae était accompagné de quatre musiciens sur scène ainsi que de son avatar projeté sur grand écran. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Une tournée suivie d’une longue pause, Stromae a dû faire face à des problèmes de santé. Après être resté sept ans dans l’ombre, l’inimitable interprète de Formidable est revenu en fin d’année dernière sous les feux des projecteurs avec un troisième album intitulé Multitude. Si le Belge, aussi créateur de vêtements avec sa marque Mosaert, a changé de style vestimentaire troquant ses gilets aux motifs psychédéliques pour des chemises à volants, il n’a rien perdu de son groove mélancolique.

Le groupe belge Glauque a joué en première partie de Stromae hier soir dans les arènes de Nîmes. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

L’artiste à la renommée internationale a offert vendredi, sa première partie à ses compatriotes, Glauque, avant d’investir la scène nîmoise avec le titre « Invaincu« , s’il fallait faire une mise au point. Accompagné de quatre musiciens dont le Nîmois, Florian Rossi, Stromae a secoué l’amphithéâtre romain, fait chanter et danser près de 11 000 personnes. Bien sûr, le showman a interprété, entre autres chansons de son troisième opus, ses derniers succès L’enfer et Santé. Sur un grand écran, son avatar présent tout au long du spectacle, jouait sur ce dernier titre, les chorégraphes.

Stromae avait déjà participé au Festival de Nîmes en 2014. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Mais très vite, les tubes Tous les mêmes, Papaoutai, Formidable, ont refait surface déclenchant dès les premières notes, une vague d’applaudissements. C’est a capella que Stromae a honoré son rappel, avec Mon amour, laissant malgré une heure et demie de spectacle, un goût de trop peu aux spectateurs. « On n’est pas fatigués« , lui ont-ils lancé, espérant le convaincre de prolonger davantage cette soirée spectaculaire.

Stromae dans les arènes de Nîmes en images

 

Stromae a chanté « Tous les mêmes », titre extrait de son deuxième album « Racine Carrée ». (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Stromae a proposé un show à l’américaine dans les arènes de Nîmes. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)
Stromae était de retour sur la scène des arènes de Nîmes, ce vendredi 22 juillet 2022. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)
Stromae, véritable showman, était très en forme hier soir. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Stéphanie Marin

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité