ActualitésCultureGard

FAIT DU SOIR Course de caisse à savon à Argiliers en pleine fête votive

Argilliers course de caisse à savon (Photo Yannick Pons)
Lilly a percuté avec espièglerie le mur de bottes de pailles de l’arrivée (Photo Yannick Pons)

La course de caisse à savon d’Argilliers a eu lieu cet après-midi sur la pente de la rue de Boisset, comme depuis environ une dizaine d’années. L’attraction c’était la petite Ambre qui arrosait les spectateurs sur son passage, campée dans une caisse à savon aux couleurs des pompiers.

La caisse à savon est un véhicule sans moteur qui se déplace par la seule force de la pesanteur. Elle est construite et utilisée comme jeu d’enfants, pour le simple plaisir de descendre de petites pentes, mais elle peut l’être aussi pour de véritables compétitions sportives. Aujourd’hui à Argilliers, c’était une petite représentation sans compétition sur 150 mètres environ dans la pente de la rue de Boisset, annexée pour l’après-midi.

Hommage aux pompiers

C’est un américain qui en 1933 place des plans dans ses caisses de savon afin de proposer à ses clients de réutiliser l’emballage en bois pour en faire une petite voiture pour enfants. Jacques, ferronnier, a construit deux caisses à savons sophistiquées avec ses petites filles Lily et Ambre. Pour Lily aujourd’hui, c’était un châssis de mini quad habillé de bois et roues de caoutchouc.

Ambre caracolait sur une voiturette rouge, véritable hommage aux pompiers (Photo Yannick Pons)

Ambre caracolait sur une voiturette rouge, véritable hommage aux pompiers, fabriquée à partir d’un châssis de petit buggy, arrosant les spectateurs sur son passage. Du côté de l’organisation, Sébastien Berne, le nouveau président de l’association des Boisettiers a repris le flambeau. « Je me suis présenté pour éviter que les fêtes d’Argilliers disparaissent, mais c’est mon fils qui devrait rapidement prendre la suite », explique t-il.

Gregory a été le plus rapide sur sa voiturette sophistiquée (Photo Yannick Pons)

Des gamins mais aussi des plus grands, ont descendu la pente jonchée de pneus pour atterrir dans des bottes de paille. À l’instar de Gregory, chauffeur de poids lourd à Méjannes-lès-Alès, qui arpente ces courses depuis 2019 et qui sera aux Plantiers pour la prochaine course de la région.

Yannick Pons

Les images :

Jacques, ferronnier, a confectionné cette course à savon avec Lily sa petite fille (Photo Yannick Pons)
Une caisse à savon dans son état le plus pur (Photo Yannick Pons)
On remonte les caisses à savon pour une deuxième manche (Photo Yannick Pons)
Ambre a arrosé les spectateurs(Photo Yannick Pons)
Lily a dévalé la pente sur sa voiturette (Photo Yannick Pons)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité