ActualitésBagnols-UzèsSociété

PONT-SAINT-ESPRIT Christiane Vidal passe le relais à Eve Dorier, nouvelle directrice du CCAS

Eve Dorier succède à Christiane Vidal à la tête du CCAS de Pont-Saint-Esprit et plus généralement du pôle Solidarités. (Marie Meunier / Objectif Gard)
Eve Dorier (à gauche) succède à Christiane Vidal à la tête du CCAS de Pont-Saint-Esprit et plus généralement du pôle Solidarités. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Ce jeudi 11 août marquera un nouveau chapitre dans la municipalité de Pont-Saint-Esprit. Christiane Vidal, cheffe du pôle Solidarités, fera valoir ses droits à la retraite, après avoir travaillé pendant 42 ans au sein de la mairie. C’est Eve Dorier qui va prendre le relais. 

Christiane Vidal est née à Pont-Saint-Esprit, alors qu’il y avait encore une maternité en ville. Elle est entrée à la mairie en octobre 1980. Elle s’est d’abord occupée de la comptabilité. Au gré des concours, sa carrière a évolué : elle est devenue responsable de ce service seule puis en binôme quand d’autres entités se sont agrégées. En 2006, le responsable du CCAS de Pont est parti. « Le social me tenait à coeur alors j’ai postulé« , indique Christiane Vidal. Au départ, elle dirigeait le CCAS puis de nombreuses missions se sont ajoutées : relais emploi, médiation, les écoles et la politique de la Ville en 2021 ou encore le guichet unique CitéZen en 2022. Cela fait environ 70 personnes à manager au sein ce grand pôle Solidarités. En nombre, c’est le plus important de la commune et c’est aussi un lien extrêmement important avec les usagers.

Au total, cette fonctionnaire a oeuvré pendant 42 ans au sein de la mairie de Pont-Saint-Esprit : « J’ai vu évoluer plein de choses, j’ai toujours eu plaisir à travailler ici, même pendant les moments difficiles. C’est un peu une deuxième maison. » Elle se remémore des moments marquants comme la tragique explosion de l’immeuble Noria-Atria, en 2015 : « Ce sont des souvenirs que l’on oublie pas. Dans ces instants-là, il n’y a plus de distinction. Tout le monde est là pour ces gens qui vivent quelque chose de dramatique. »

Un « sens profond du service public »

Christiane Vidal a aussi maintenu à flots le lien avec les personnes suivies par le CCAS pendant les confinements. Aux yeux du directeur général des services, Vincent Cuozzo, « c’est une mémoire qui s’en va et qui rayonnait sur l’ensemble des services. » Catherine Pécastaing, adjointe aux Affaires sociales, salue le « sens profond du service public » et « la bienveillance, le professionnalisme et la gentillesse » de Christiane Vidal. Et celle-ci de rebondir : « Je suis contente de laisser cette image-là, cela signifie que j’ai réalisé ce que je voulais être. »

Ce passage de relais entre Christiane Vidal et Eve Dorier est également accompagné par la maire, Claire Lapeyronie, ses adjointes, Catherine Pecastaing et Myriam Zompicchiatti, et le directeur général des services, Vincent Cuozzo. (Marie Meunier / Objectif Gard)

C’est donc Eve Dorier qui a été choisie pour la remplacer. Elle a étudié dans un IRTS (Institut régional du travail social). Après avoir décroché son diplôme de conseillère économie, sociale familiale en région parisienne, elle commence son expérience professionnelle dans le Gard. En 2006, elle entre dans la fonction territoriale au sein du conseil départemental. Pendant huit ans, elle a exercé entre Uzège et Gard rhodanien comme travailleur social notamment en proposant un accompagnement budgétaire des usagers. En 2015, elle prend un poste à responsabilité devenant chef de service adjoint du pôle social.

« Je suis aussi très attachée au service public. On ne peut pas toujours répondre à tout, mais je trouve important de pouvoir bien orienter le public et essayer de trouver des solutions. J’ai travaillé dans la grande entité qu’est le conseil départemental, maintenant, une nouvelle page s’ouvre dans cette commune« , atteste Eve Dorier. Elle a été séduite par cette offre d’emploi englobant différents services « complémentaires dans la vie des usagers« . Son embauche a été une évidence au sein de la municipalité, car elle qui connaît très bien le secteur social de la Ville.

Marie Meunier

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité