ActualitésEconomieGard

LUNDI ÉCO Calicewine, le Graal des amateurs de vin

Le calice est commercialisé dans près de 150 points de vente en France à retrouver sur : https://calicewine.com/lieux-calice/ (Photo Calicewine)
L’objet permet, grâce à une simple rotation de la bouteille, de choisir entre deux vitesses d’aération du vin, qui équivalent à entre une heure et demie et trois heures de ventilation en carafe, environ. ( Photo CaliceWine)

Chaque lundi du mois d’août, Objectif Gard vous propose de découvrir l’histoire d’une entreprise phare du département. Deux associés nîmois bouleversent les codes et les mœurs des professionnels du vin en créant des objets simples et efficaces permettant d’optimiser la manière de le servir ou de le boire. Après le calice, qui permet d’aérer chaque verre instantanément d’un geste, ils se préparent à accompagner l’usage des cubitainers. Un article que vous avez pu lire dans le numéro 43 d’Objectif Gard le magazine. 

Un objet tout simple mais redoutablement efficace, conçu et commercialisé par deux Gardois est en train de révolutionner le monde des aérateurs de vins. Lancé depuis bientôt trois ans, le calice est le seul aérateur de vin à deux vitesses qui se pose simplement sur une bouteille. Une alternative à la traditionnelle carafe, qui permet d’aérer de manière simple et personnalisée son vin, à chaque verre. Malgré sa sobriété, cet objet en plastique noir sur- monté d’un bouchon en liège trône déjà chez une multitude de cavistes, de bar à vin ou de restaurateurs gardois. « Nous vendons actuellement entre 4 000 et 5 000 pièces par an. Mais depuis la fin du covid et la reprises des dégustations physiques, les vannes commencent à peine à s’ouvrir », observe avec gourmandise Sébastien Calvez, l’un des deux co-fondateurs de la marque Calicewine.

Loin du cérémonial de la carafe

Amis et amateurs de vin depuis quinze ans, l’ingénieur informatique de Saint-Hilaire de Brethmas Étienne Martos et le touche-à-tout nîmois Sébastien Calvez se lancent finalement en mars 2019, après deux ans et demi de développement technique de leur produit, une campagne de financement participative réussie en janvier 2019 (avec 17 000 euros récoltés, l’objet fixé par les deux associés est triplé, NDLR) et de nombreuses dégustations auprès de professionnels du secteur vignerons (domaine de Malaïgue à Blauzac), caviste (Alain Bosc des Plaisirs de la table à Nîmes), sommeliers (Philippe Nusswitz, meilleur sommelier de France) ou clubs de dégustation.

L’accueil est unanime. « Le calice permet d’ouvrir le vin, de développer ses arômes et d’enlever le côté trop alcooleux que certains vins puissants conservent à l’ouverture, résume Sébastien Calvez. Et son usage est pratique. Loin du cérémonial de la carafe qu’il faut préparer au moins une heure à l’avance, remplir à nouveau en cours de repas lorsqu’elle est vide et laver ensuite. C’est au contraire un objet qui a vocation à rester posé sur la table ! »

Sébastien Calvez, l’un des deux co-fondateurs de la marque Calicewine (avec Etienne Martos). (Photo Pierre Havez)

Fabrication française

Une simplicité d’usage et une convivialité qui séduisent autant les caveaux (le caveau des Collines de Bourdic et les caveaux de Chusclan) et les caves (La Part des anges et Le Flacon à Nîmes), pour leurs dégustations, que certains commerces de bouche nîmois (comme L’Épicerie, rue de l’Agau ou le Mas des agriculteurs) et des restaurateurs, comme Vincent Croizard, toujours à Nîmes, qui l’utilise pour le service au verre de ses menus en accords mets et vins, par exemple.

Le duo gardois mise également sur une fabrication locale ou française, respectueuse de l’environnement. «Hormis le liège qui vient du Portugal, notre calice est fabriqué à Raon-l’Étape (Vosges), notre miniguide est imprimé chez Rouverand à Nîmes et le tout est conditionné à l’Esat des Chênes verts », décrit le responsable commercial de Calicewine. L’objet est en plastique ABS alimentaire, certes, mais il n’a aucune raison d’être jeté !

La montée en gamme du bag-in-box

Au total, près de 150 points de vente en France ont déjà adopté cette petite révolution dans la manière de servir et consommer le vin. « Nous envisageons maintenant d’ouvrir un espace de rencontre et d’essai de notre produit à Nîmes et de recruter une ou deux personnes afin d’accélérer notre développement à l’étranger vers les Pays-Bas et la Belgique, via des importateurs », précise Sébastien Calvez.

Un succès que les deux amis souhaitent répéter avec leur nouvelle innovation : un nouvel accessoire pour simplifier, cette fois, le service des vins en cubitainer. Composé d’un embout en plastique que l’on clipse sur le robinet et d’une anse de métal permettant de maintenir le carton sur une table ou un meuble, le Bibcool permet de servir un verre à partir d’un « cubi » d’une seule main.

Breveté, il devrait être commercialisé courant 2023, après une nouvelle campagne participative. « Nous sommes en train d’en achever l’étude de marché, précise le co-fondateur de Calicewine. Cet accessoire peut très facilement s’adapter à tous les contenant bag-in-box : le vin, qui monte actuellement en gamme de manière importante, mais aussi les jus de fruits, l’huile d’olive, etc. »

Pierre Havez

CaliceWine en quelques chiffres : 17 000 € c’est le montant de la campagne participative qui a permis de récolter cette somme. Soit près de trois fois l’objectif initialement fixé à 5 000 €, en janvier 2019. Une commercialisation lancée en août 2019 après deux ans et demi de développement technique. Entre 4 000 et 5 000 pièces vendues par an (à 25 € prix public) , en forte croissance depuis le début de l’année 2022. 150 points de vente en France. Les principaux canaux de distribution étant les cavistes (40%), la vente en ligne (15%), les restaurateurs et les magasins d’art de la table.

Retrouvez actuellement le numéro 47 d’Objectif Gard Le Magazine, en kiosque jusqu’au 2 septembre. Découvrez le sommaire ci-dessous :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité