ActualitésAlès-Cévennes

ALÈS Naps, Heuss L’enfoiré, Tragédie… Des stars du rap aux arènes du Tempéras

Pierrick Laupies circule avec sa remorque et des panneaux lumineux depuis plusieurs jours. (Photo PL / DR)
La remorque et le panneau lumineux ont pris possession du centre-ville d’Alès ce mercredi. (Photo PL/DR)

Gérant du bar Le Baroque sur l’avenue Carnot, Pierrick Laupies a aussi créé la société LP Events il y a cinq ans. L’Alésien est aux manettes du festival de musique urbaine « Anim’Alès », dont la première édition aura lieu ce vendredi et ce samedi soir, aux arènes du Tempéras.

« Je voulais un évènement en capacité de rassembler le plus de monde possible, dans ma ville, pour la mettre à l’honneur au maximum. » Le jeune alésien Pierrick Laupies justifie ainsi la création du festival habilement baptisé Anim’Alès, et dont la première édition aura lieu ce week-end, aux arènes du Tempéras. À la tête de la société LP Events, celui qui est aussi gérant du Baroque mise sur un évènement mêlant stars du rap actuel, DJ’s et leaders de la scène R’n’B des années 2000.

« Naps, c’est la tendance rap du moment. Heuss L’enfoiré, c’est du rap très affirmé. Donc c’est assez complémentaire », développe Pierrick Laupies. Le premier, dont la carrière a achevé de décoller l’an dernier avec sa « Bande organisée » et deux tubes entêtants (La Kiffance et Best Life), sera précédé sur scène par des artistes émergents à l’image de la Nîmoise Emma MRG, révélée dans le Planète rap de Soprano sur Skyrock. Brandon Baptiste et Bilel, Nesso et Tika, entre autres, assureront la première partie.

Des places encore disponibles

Avant eux, DJ Sleez se chargera de chauffer le public du Tempéras aux platines, tandis que NJ Deejay, présentatrice de la tournée Back to basic 2000, animera les deux soirées. Samedi, Heuss L’enfoiré, lui aussi porté par des titres aux millions de streams (Moulaga, Les Méchants), partagera l’affiche avec le duo Tragédie et son célèbre Hey oh, et l’artiste Willy Denzey. Une programmation alléchante censée contenter à la fois un jeune public friand de hits qui tournent en boites de nuit, et des trentenaires nostalgiques.

Mais parce que les seuls noms ne suffisent pas, Pierrick Laupies s’est donné les moyens de remplir les arènes du Tempéras (3 500 places) à la faveur d’une campagne de communication « agressive ». En plus d’un affichage massif sur les grands axes du bassin alésien, l’organisateur et sa remorque – dans laquelle ont pris place des panneaux lumineux annonçant l’évènement – circulent dans les rues d’Alès depuis quinze jours.

Et, si les réservations ont démarré « très fort », toutes les places ne sont pas encore pourvues. « Les gens peuvent toujours réserver en ligne ou à la billetterie des arènes qui sera ouverte dès demain (jeudi) de 9h à 20h », annonce le gérant de LP Events, qui s’attèle déjà à l’organisation d’une édition hivernale au parc des expositions de Méjannes-les-Alès.

Corentin Migoule

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité