ActualitésEconomieGard

OCCITANIE La région sacrée première destination française en 2022

Le village d'Aiguèze Photo DR
Le village d’Aiguèze. Photo DR

C’est « l’été de tous les records » pour notre région qui est placée en première position en France et dans le top 5 des destinations européennes.

« Les résultats sont bons, voire très bons », annonce d’emblée le président du CRTL Occitanie, Vincent Garel. Les chiffres de la saison estivale 2022 en Occitanie sont en constante évolution depuis 2019. Déjà l’année précédente, où la pandémie était encore bien présente, l’Occitanie était la seule région de France (avec la Nouvelle-Aquitaine) à avoir dépassé en saison estivale, sa fréquentation d’avant crise (2019) grâce à la clientèle française. L’objectif de cette année était donc de fidéliser cette clientèle.

Objectif atteint pour cette année puisque la clientèle française se stabilise (-2 % par rapport à 2021), mais la bonne nouvelle reste le retour de la clientèle étrangère et plus précisément européenne qui, pour cet été 2022, augmente de 46 % par rapport à l’été dernier, et 12 % par rapport à 2019. Des chiffres exceptionnels, même si les Pyrénées et le Massif central enregistrent une légère baisse par rapport à l’an dernier.

Des stratégies gagnantes

Si le tourisme impact l’économie nationale, en Occitanie, il représente bien plus que cela : il est un facteur de cohésion sociale. La Région a donc développé plusieurs initiatives sociales et solidaires, dont trois dispositifs prioritaires pour favoriser l’accès au tourisme pour tous. La carte OCC’ygène par exemple, permet aux familles les plus modestes d’accéder à des sports et activités de pleine nature. Une fierté pour la Région qui peut compter sur la monétisation soutenue par le Gard, l’Ariège et le Lot en 2022. Un autre dispositif, le train à 1 € favorise non seulement le tourisme de proximité, mais permet de réduire les émissions carbone liées aux déplacements.

Le dernier volet stratégique, « l’aide aux premiers départs » en partenariat avec les acteurs du tourisme associatifs, a permis cet été à 2 000 enfants dont 60 Ukrainiens de profiter de séjour en Occitanie. « Ce n’est pas de la charité, cela relève de la volonté de la présidente de la région Occitanie Pyrénées-Méditerranée, Carole Delga, commente Muriel Abadie, vice-présidente de la Région en charge du Tourisme durable des loisirs et du thermalisme. Nous voulions que tous les enfants puissent avoir accès aux vacances au même titre que les autres ».

Un tourisme plus durable

« L’impact des canicules et des incendies de cet été auront une influence sur notre image », concède en revanche Vincent Garel. Après une saison compliquée, la Région vise un tourisme vert, un engagement qui sera renforcé par un schéma régional de développement du tourisme et des loisirs en novembre 2022. « Accompagner la transition des entreprises et des territoires touristiques, emploi, mobilités et tourisme inclusif et durable, favoriser le développement de dynamiques locales et renforcer l’attractivité de la région » seront les fils conducteurs de ce projet. Un schéma qui permettrait de booster l’image de la région à l’international et deviendrait, l’an prochain, « la base des supporters du monde entier pour la coupe du monde de rugby ».

Magda Soltani

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité