A la uneActualitésGardNîmesSociétéVidéo

NÎMES C’est parti pour le festival de jazz de Nîmes métropole

Le concert de Natalia M. King au Temple de Diane à Nîmes en ouverture du festival (Photo Anthony Maurin).
En fond, le Temple de Diane et le public qui attend la montée sur scène de la première artiste de la 16e édition du NMJF (Photo Anthony Maurin).

Franck Proust, président de Nîmes Métropole, Joël Vincent, membre du Bureau communautaire, maire de Saint-Gervasy, en présence de Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes et de Stéphane Kochoyan, directeur artistique du Nîmes Métropole Jazz Festival ont inauguré la 16e édition du Nîmes Métropole Jazz Festival aux Jardins de la Fontaine, à Nîmes.

Le Nîmes métropole jazz festival réunit plus de 25 événements sur la quasi totalité du territoire des 39 communes de Nîmes métropole. Avec une billetterie qui en fait l’un des festivals les moins chers d’Europe, il est devenu, au fil des ans, l’un des temps forts et participe du rayonnement du territoire.

Clara Langelez est la créatrice de l’affiche 2022, « J’ai voulu parler de la respiration et de l’inspiration que nous offrent de nouveau  les rassemblements, où l’expression artistique est mise à l’honneur. J’avais envie d’exprimer la joie que ces moments procurent, parler de cette sensation de moment suspendu, en dehors du temps, lorsque la musique démarre et nous fait vibrer à l’unisson avec elle. »

Le concert de Natalia M. King au Temple de Diane à Nîmes en ouverture du festival (Photo Anthony Maurin).

Avec une très belle ouverture signée Natalia M. King, pour le lancement du Nîmes Métropole Jazz Festival dans le cadre majestueux des Jardins de la Fontaine, les fêtes à venir seront belles. Pour celles et ceux qui préfèrent d’autres ambiances, qui dit festival officiel dit forcément festival off. En effet et depuis quelques années, Nîmes Métropole confie à Jazz 70 la réalisation d’un « off » en marge des concerts. L’objectif est de faire rayonner la musique sous toutes ses formes pendant le festival. La plupart des évènements sont dédiés à la pédagogie et aux actions socio-culturelles comme un stage de jazz offert aux musiciens amateurs, des projections de films, un concert au CHU Serre Cavalier, à la maison d’arrêt de Nîmes, un showcase à Carré d’Art, des entractes avec les écoles de musiques de Nîmes métropole ou encore un tremplin régional.

(Photo Anthony Maurin).

Prochains concerts outre celui du jour prévu à 18h avec Antonio Lizana, demain samedi, place à « Jazz aux jardins » avec le Duo Amalea à 17h-17h45, Jazz for kids. Dans la foulée, Irène Reig de 18h30-19h30 pour son « Jazz from Barcelona » en partenariat avec l’Institut Ramon Llull Aux Jardins de la Fontaine (Temple de Diane), gratuit.

La première date hors les murs sera celle du jeudi 29 pour un spectacle prévu à Saint-Géniès-de-Malgoirès.  Sandra Cipolat Trio en première partie de Youn Sun Nah avec « Evening Star & Emotions » à la salle des fêtes du village, 3 rue du 19 mars 1962. Le lendemain, Rik Truffaz & Estreilla Besson pour « Acoustic duet » se produiront à l’église Bezouce.

 

Pour acheter vos billets pour le festival, c’est par ici. Pour en retrouver le programme complet, c’est par là.

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 38 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité