Publié il y a 7 ans - Mise à jour le 12.02.2017 - abdel-samari - 3 min  - vu 333 fois

ÇA RESTE ENTRE NOUS Les indiscrétions de la semaine

Le député proche du FN Gilbert Collard a posé une question au ministre de l'Agriculture, cette semaine.

Amis lecteurs, en cette année d'élections, nos indiscrétions vont s'avérer d'utilité publique… 2017 marque également le retour de Charmag, notre dessinateur, qui croquera chaque dimanche nos responsables politiques. Restez connectés !

La chasse est ouverte pour Gilbert Collard… Cette semaine à l’Assemblée nationale, le député proche du FN a fait feu de tout bois. Dans son viseur ? Les sangliers ! L’avocat marseillais s’est rendu compte que leur surpopulation était un véritable « fléau » dans le Gard. Devant le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll, l’élu énumère les « dégâts* » causés par cet « animal sauvage » : « accidents de la route, bêtes tuées (petit gibier), menace sur la biodiversité… ». Le mammifère poserait également des « problèmes sanitaires » par la « la diffusion microbienne ». Si au FN tout est bon dans le cochon, chez son cousin le sanglier il n’y a visiblement rien à prendre… Vraiment rien ? Sans tomber dans l’amalgame, rappelons que le sanglier participe à la germination des sols forestiers… Une action importante pour l’écosystème. On ne sait ce que M. Le Foll a répondu à Gilbert Collard mais l’élu (LR) et surtout chasseur, Laurent Burgoa, apporte son éclairage : « d’abord, le ministre de la chasse est celui de l'environnement et non de l’agriculture ». Ensuite, « M. Collard risque de différencier les chasseurs de sangliers et ceux du petit gibier, plus présents sur sa circonscription ». À l'approche des élections, la chasse est ouverte.

Lundi soir au conseil d'Agglo de Nîmes Métropole.

William Portal pique du nez... Visiblement, la longue intervention du maire (PCF) de Domessargues, lors du conseil communautaire de lundi dernier, n’a pas passionné le maire de Marguerittes. Le vice-président en charge des transports s’est, dirons-nous, « reposé les yeux » durant l’allocation de son collègue. Grosse fatigue de l'élu ou manque d'intérêt ? M.Portal a le bénéfice du doute.

Paloma, trop politique pour le FN. Lundi en conseil communautaire, le groupe FN s’est abstenu sur le versement de 1,7 M de subvention à la SMAC (Scène de Musiques Actuelles). Ces crédits servent à financer des actions comme l’accompagnement artistique, le travail avec les associations et groupes locaux. Si la musique ne semble pas déranger les élus FN, les événements politiques qui se déroulent à la SMAC sont, selon eux, « orientés ». On connaît la chanson…

L’incohérence du Front de Gauche. Le groupe Front de Gauche se serait-t-il emmêlé les pinceaux lors du dernier conseil municipal de Nîmes ? Si le groupe mené par Sylvette Fayet a bien voté contre le budget 2017 (à l’instar des autres groupes d’opposition), il s’est en revanche abstenu sur la délibération relative aux taux des impôts locaux fixés par la Ville. Difficile de voter contre un budget après s’être abstenu sur ce qui permet de l’alimenter en recettes ! Erreur ou vote délibéré, le compte rendu du conseil municipal diffusé par le Front de Gauche passe sous silence cette délibération…

Vélo Tango, victime de son succès. Le système de location de vélos par le réseau Tango Nîmes s'enraye. Actuellement, 325 vélos sont en circulation dans Nîmes. La plupart est en location longue-durée. Conséquence : pas de renouvellement possible à court terme et l'incapacité pour Nîmes Métropole de satisfaire les 200 personnes sur liste d'attente... L'Agglo réfléchit sérieusement à modifier les conditions de location de ses deux roues. Un système de réservation mensuelle est à l’étude... Cela coûtera toujours moins cher à la collectivité et, de surcroît, collera plus aux besoins de la population. What else !

*C’est la fédération de chasse qui indemnise les dégâts causés par les sangliers.

La Rédaction. 

Abdel Samari

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio