A la une
Publié il y a 6 ans - Mise à jour le 27.06.2016 - abdel-samari - 2 min  - vu 163 fois

ÇA RESTE ENTRE NOUS Les indiscrétions de la semaine

(dr)

Photo d'illustration : droits réservés.

Ce dimanche marque l'avant-dernier cocktail d’indiscrétions politiques, culturelles, économiques ou sportives du Gard... Mais pas de panique, après une pause estivale bien méritée, la rubrique fera sa rentrée. Restez connectés !

Bug sur le site Internet du Département. Selon nos informations, depuis une quinzaine de jours, le site Internet du Département a été hacké... En consultation, pas de problème particulier pour le visiteur lambda, par contre, pour les techniciens en charge de la mise en ligne des informations et des mises à jour, c'est la "cata" depuis plusieurs jours. Certains attribuent cette panne à un agent mécontent... Ah bon ?

Un air de nostalgie au PCF ? Lundi, lors de la présentation du nouveau secrétaire de la section nîmoise, un membre du comité, Pietro Truddaiu, n'a manqué de commenter le clivage qui peut parfois sévir entre le parti et, les décisions de certains élus communistes : "ils ont une autonomie et liberté de parole. C'est le jeu... Nous ne sommes plus dans la situation d'antan où les élus étaient aux ordres du parti...". Ah, au PC, c'était vraiment mieux avant !

Nîmes Métropole : Michel Martin ne siègera pas avec le Front de Gauche. En 2017, les douze communes de Leins Gardonnenque intégreront Nîmes Métropole, conformément à la loi NOTRe. Si cette intégration ne donnera pas lieu à un nouveau vote de l’exécutif, cette opération revêt toutefois quelques enjeux. Comme par exemple : dans quel groupe politique siégeront les maires de la Gardonnenque ? Parmi les édiles, deux sont encartés au PCF : Bernard Clément et Michel Martin. Si le maire de Domessargue siègera très certainement au côté Sylvette Fayet, Michel Martin, maire de Saint-Génies et président de LG, a pris une toute autre autre décision : « moi, je représente Saint-Génies mais je ne renonce en rien à mon engagement politique ». D'autres maires lui emboiteront certainement le pas...

Tarif solidaire + chez Tango. Après la mise en place d'un tarif solidaire pour tous les habitants de l'Agglo de Nîmes sur le réseau Tango, Nîmes Métropole réfléchit à un assouplissement pour la rentrée. On se souvient que l'instauration de ce pass avait provoqué la polémique car il mettait fin dans le même temps au tout gratuit sur le réseau de transport. À partir de septembre 2016, le pass solidaire permettra de bénéficier d'une réduction de 70% au lieu de 50% pour les bas revenus (en dessous de 540 euros). Mais ce n'est pas tout, comme un Noël avant l'heure, un "Pass solidaire +" sera de la partie pour les plus de 65 ans et les porteurs d'un handicap dont les revenus sont inférieurs à 1100 euros. Ils bénéficieront eux aussi d'une remise de 50% sur leur abonnement !

Nouvelle ligne aérienne Nîmes / Fez cet été. Opérée par Ryanair, cette nouvelle ligne Nîmes / Fez débarque à l'aéroport de Nîmes Alès Camargue Cévennes à Garons dés cet été. Objectif : 30.000 passagers par an ! Une bonne nouvelle pour l'économie nîmoise et gardoise ? Pas sûr. Avant de récolter les fruits de cette nouvelle ligne, le Syndicat Mixte de l'aéroport (financé quasi exclusivement par Nîmes Métropole depuis des années) a dû déjà passer à la caisse : 400.000 € de subventions versées. Etonnant quand on sait que la même ligne vers Fez est opérée au départ de l'aéroport de Montpellier, sans subventions, par la compagnie Air Arabia des Emirats Arabes Unis.

Abdel Samari

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais