A la une
Publié il y a 1 an - Mise à jour le 31.10.2021 - corentin-migoule - 4 min  - vu 2942 fois

COUPE DE FRANCE Renversant, l'OAC s'envoie au septième ciel

Les Alésiens viennent saluer leurs supporters après la victoire. (Photo Sacha Virga)

Au mental après avoir été mené à trois reprises, l'Olympique d'Alès en Cévennes (OAC) s'offre un succès mérité face à Blagnac (4-3) qui envoie le club cévenol au 7e tour de la Coupe de France.

Le contexte. Depuis le 28 août dernier et sa défaite à Pibarot face à la réserve de Rodez, l'OAC est sur l'autoroute du bonheur et personne ne sait quand il a prévu d'en sortir. Après huit succès consécutifs (cinq en championnat, trois en Coupe de France), les hommes de Stéphane Saurat se sont hissés sur la plus haute marche du classement de la poule Occitanie de National 3, s'offrant également un nouveau 6e tour de Coupe de France.

Initialement prévue ce samedi soir à Pibarot, la rencontre a finalement été décalée à ce dimanche, après qu'un arrêté municipal en raison des intempéries a interdit l'accès aux terrains pelousés de la ville d'Alès. C'est donc à la Plaine de Plos, sur le terrain synthétique de Saint-Jean-du-Pin, que les Oaciens accueillent Blagnac, actuel 3e de National 3, cet après-midi.

Un stade d'appoint que les Alésiens connaissent bien pour s'y entraîner fréquemment l'hiver lorsque la pelouse de Pibarot est gorgée d'eau. Privé de Joakim Balmy, blessé à la cuisse, le technicien cévenol aligne son 4-2-3-1 habituel avec El Bakkal en pointe préféré à Abelinti.

Le match. À l’issue de dix premières minutes plutôt à son avantage, devant plusieurs centaines de supporters bravant la pluie, l'OAC paie cher son attentisme sur un corner que dépose Fargeas sur la tête de Fabre, qui crucifie Moreau (0-1, 12e). D'autant plus dommage que sur l'action précédente, El Hamri venait de solliciter à bout portant le portier adverse sur une merveille de centre à ras-de-terre d’Mboup.

On joue la 17e minute de jeu lorsque l'arbitre laisse astucieusement l’avantage alors que Jérémy Balmy se fait faucher illicitement au cours d’une percée plein axe. El Hamri en profite pour lancer El Bakkal qui mystifie le gardien blagnacais d’une frappe croisée du gauche, petit filet (1-1).

Le rythme retombe quelque peu, les deux équipes éprouvant le besoin de souffler au terme d’une première demi-heure intense, sans que les occasions ne soient abondantes. Mais une merveille de une-deux entre Oumiha et Zalmate permet à ce dernier, à la limite du hors-jeu selon l'arbitre assistant, de s’amener le ballon de la poitrine pour ajuster facilement Moreau aux six mètres (1-2, 32e).

Les deux équipes se rendent coup pour coup. Deux minutes plus tard, Franco, servi par Houelche sur le côté droit de la surface de réparation, envoie une demi-volée puissante à mi-hauteur qui trompe Galisson (2-2, 35e). Ce match devient complètement fou lorsqu’à la 37e minute, une mésentente entre Moreau et Djabbou sur un coup de pied de but profite à Zalmate qui ne tremble pas pour inscrire un doublé (2-3).

Les mots de coach Saurat

Chaque tir - ou presque - fait mouche dans cette première mi-temps, rendant le score spectaculaire. À la pause, les murs du vestiaire alésien tremblent. Et ce n'est pas anodin de voir les coéquipiers de Théo Peyrard revenir sur la pelouse avec un nouveau visage.

Tranchant dans ses prises de balle, Franco fait reculer le bloc adverse à chacune de ses percées. Le meneur de jeu cévenol aurait pu laisser un tibia sur un attentat de Laborde pour lequel il ne recevra qu'un carton jaune (57e). Solide, le n°10 alésien finit par se relever, en boitillant.

Sans être parvenu à déstabiliser le bloc haut-garonnais bien recroquevillé durant le premier quart d’heure de cette deuxième mi-temps, l’OAC trouve enfin la faille à la 62e. Une superbe ouverture enroulée de Jérémy Balmy envoie sur orbite Mboup sur le côté droit. L’ailier crochète son vis-à-vis et sert Franco en retrait. Comme un grand, le meneur de jeu se débarrasse du stoppeur adverse et fusille le portier blagnacais qui voit passer le ballon sous son bras gauche (3-3).

10 à la suite ?

Les hommes de Stéphane Saurat prennent définitivement le contrôle du match, encore une fois supérieurs à leurs adversaires sur le plan athlétique. Une volée de Balmy met en difficulté le gardien adverse qui relâche dans les pieds de Mogès, lequel est tout proche de marquer le quatrième but cévenol (70e).

Sans s'affoler, l'OAC déroule son jeu caractéristique et se fait de plus en plus pressant sur le but haut-garonnais. On joue la première minute du temps additionnel quand Zakariaa Saoudi, fraîchement entré en jeu, réalise un festival dans la surface pour se mettre en position idéale de frappe pied droit. Une tentative qui finit dans le petit filet de Galisson, battu pour la quatrième fois de l'après-midi (4-3).

Logiquement mais non sans mal, Alès se qualifie pour le 7e tour de la Coupe de France qui marque l'entrée en lice des équipes de Ligue 2. En Cévennes, tout le monde espère que le tirage au sort réservera à l'OAC un derby face au Nîmes Olympique. Avant ça, un autre grand rendez-vous attend les hommes de coach Saurat samedi prochain. Il s'agira de battre Beaucaire, actuel 2e de National 3, pour conforter une place de leader et s'offrir une dixième victoire consécutive toutes compétitions confondues. Rien que ça !

Corentin Migoule

Corentin Migoule

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais