Publié il y a 2 ans - Mise à jour le 17.11.2021 - coralie-mollaret - 2 min  - vu 827 fois

EN DIRECT DU MAROC Comment les sociétés gardoises s’implantent sur l’autre rive de la Méditerranée ? 

(Photo : Coralie Mollaret)

Ouverte en 2012, la Maison de la région Occitanie est gérée par Siham El Khaddar. Sa mission principale : permettre aux entreprises comme Phytocontrol à Nîmes, Olentica à Alès ou encore Hydromobil à Poulx de s’implanter sur le territoire marocain.

Sur le boulevard Mohamed Abdou à Casablanca, dans le quartier d’affaires de la capitale économique du Maroc, trônent fièrement deux drapeaux rouge vif : le drapeau marocain et occitan au-dessus. Des étendards surplombés par l’inscription « Maison de la région Occitanie ».  Une maison créée en 2012 et dirigée par Siham El Khaddar qui collabore elle même avec la chargée de projet, Zineb Boukaa, ainsi qu'avec Maryem Stamou, déléguée à l’accueil et à la gestion administrative. Ce petit bout d’Occitanie est le seul du continent africain : « Il y a des maisons de la Région à New-York, Shanghaï et à Londres », complète Siham El Khaddar. 

Dans les locaux de la Maison de la région Occitanie à Casablanca (Photo : Coralie Mollaret)

Ces trois « drôles de dames » ont un but : comment permettre aux entreprises d’Occitane de décrocher des parts de marché au Maroc ? « La plupart du temps, c’est la Région au travers de l’Agence de développement économie ad hoc qui lance un appel auprès des entreprises du territoire », explique la directrice. Une fois les candidatures connues, le travail de la Maison de la Région commence : « Nous devons regarder la solidité de l’entreprise et la nature de l’activité pour vérifier qu’elle corresponde aux besoins du marché marocain ». 

Hamza Mansar est employé par l’entreprise Phytocontrol qui effectue des contrôles sanitaires pour le compte d’entreprises privées et de l’ONSSA (l'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires. (Photo : Coralie Mollaret)

Actuellement, les secteurs en plein expansion (hors crise Covid) sont la logistique, la santé ou encore le développement durable. À la Maison de la Région, Hamza Mansar est employé par l’entreprise Phytocontrol qui effectue des contrôles sanitaires pour le compte d’entreprises privées et de l’ONSSA (l'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires). « Nous avons aussi l’entreprise Hydromobil, qui a mis au point une barge flottante pour pomper de l’eau de bonne qualité, ou l’entreprise Olentica, originaire d’Alès, qui fait du conseil en développement durable et notamment sur la pollution de l’air », indique la directrice. 

Aider à comprendre le marché marocain

La palette d’activité de la Maison de la Région est multiple : mise en relation des partenaires, présence sur les salons, organisation de rencontres, veille des appels d'offres émis par les pouvoirs publics marocains ou encore prêts de locaux aux entreprises et gestion de litiges… Cette sorte d’ambassade économique d’Occitanie est un plus : « Nous aidons à comprendre le marché marocain. Faire des affaires ici ne se fait pas d’un coup. Les acteurs économiques ont besoin d’avoir confiance », poursuit Siham El Khaddar. 

Un petit bout d’Occitanie à Casablanca au Maroc (Photo : Coralie Mollaret)

L’Occitanie et le Maroc sont historiquement liés. « Nous avons depuis 1975 une ligne maritime Sète-Tanger » ainsi que deux vols Nîmes-Fès et Nîmes-Marrakech à l’aéroport Nîmes-Garons. Si l’Occitanie s’exporte, les entreprises marocaines essaient, elles aussi, de trouver des débouchés au nord de la Méditerranée afin que puisse se créer un partenariat basé sur le nouveau concept de codéveloppement.  

Coralie Mollaret 

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Coralie Mollaret

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio