A la une
Publié il y a 4 mois - Mise à jour le 11.07.2022 - yannick-pons - 3 min  - vu 708 fois

FAIT DU JOUR L'imagerie médicale haut de gamme s'installe à Gallargues avec DMS Imaging

Yannick Pons

Mardi 5 juillet, les locaux de la société DMS Imaging ont été inaugurés dans la zone artisanale de Gallargues-le-Montueux. Cette société française d'imagerie médicale de 120 personnes a réalisé un chiffre d'affaires de près de 37 millions d'euros en 2021, dont plus de 80 % à l'export.

La société DMS comprend DMS Imaging et DMS Biotech, qui est une startup spécialisée dans la recherche sur la graisse autologue et le traitement des cellules souches graisseuses. DMS Imaging, installée à Gallargues depuis 2021, fabrique des tables de radiographie haut de gamme vers le marché healthcare mondial, à destination des hôpitaux et des cabinets de radiologie.

Cette société high tech s'installe donc dans le Gard en regroupant plusieurs sites qui se situaient dans la région. Le site de 6 000 m2 est campé sur un terrain de 17 000 m2 dans la zone industrielle de Gallargues, à proximité du bâtiment de Bastide (confort médical), près du canal Philippe Lamour.

Deux produits destinés aux hôpitaux et aux médecins

Les deux marchés principaux de la société sont l'image radiographique et l'image fluoroscopique. La fluoroscopie est une forme de radiographie qui permet au médecin d'observer les organes et les structures internes en mouvement. Deux produits principaux sont commercialisés à l'international.

L'ostéodensitomètre de DMS Imaging (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Le premier est un ostéodensitomètre (prix de vente autour de 30 000 € H.T. selon les options) baptisé Stratos, qui mesure la densité osseuse, notamment destiné à la surveillance osseuse des femmes ménopausées. Le deuxième est une table de radiographie Platinum (prix de vente autour de 150 000 € H.T. selon les options) articulée et télécommandée au moyen d'un joystick ou d'une tablette. Cette solution allie diagnostic fiable et excellente qualité d'image.

La table de radiographie télécommandée haut de gamme (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Avec un pôle de réglementation et qualité de dix personnes, on ressent bien un positionnement haut de gamme des dirigeants. Bien légitime lorsqu'on travaille avec le gratin mondial du healthcare, avec des sociétés comme Toshiba, Canon ou Siemens.

Les représentants de la French Healthcare Association étaient présents à l'inauguration (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Demain, l'imagerie mobile

La société a également les yeux tournés vers le projet MC2 qui verra l'avènement d'arceaux chirurgicaux et de tables de radiographie mobiles. "Demain l’imagerie médicale se déplacera vers le patient. La crise sanitaire a accéléré le processus. Cette mobilité de l'imagerie doit permettre d’assurer la continuité des soins mais aussi d'explorer les déserts médicaux", explique Samuel Sancerni, directeur général.

Avec un chiffre d'affaires en progression constante et ce nouveau projet, une vague de recrutements est en cours, afin d'arriver à un effectif total de 150 personnes dans deux ans. "Nous souhaitons devenir une entreprise de taille intermédiaire (ETI), et nous serons 150 d'ici deux ans, donc nous envisageons de nous agrandir sur le terrain actuel", indique Samuel Sancerni.

DMS IMAGING Gallargues - Samuel Sancerni , directeur général (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Une quinzaine de recrutements est en cours actuellement dans quasiment tous les services. "Nous recrutons essentiellement sur la production, la mécanique, l'électronique, l'informatique, le câblage et l'assemblage. Mais aussi des chefs de projets, des développeurs C++ et des ingénieurs", indique Nathalie Caire-Richard, la directrice des ressources humaines.

Et il en viendra d'autres

L'installation de DMS Imaging est la première pierre d'un projet pharaonique qui va s'inscrire dans la commune de Gallargues. L'implantation d'un pôle d'excellence médicale dans la zone industrielle vient de se mettre en route. "Un pôle d'excellence médicale de 25 hectares, contigu à DMS Imaging, va sortir de terre d'ici 2025. Ce sera une zone particulièrement innovante qui va créer de l'intelligence et des emplois", lance Freddy Cerda, maire de Gallargues, soutenu par Philippe Gras, président de la Communauté de communes Rhony-Vistre-Vidourle (CCRVV).

Yannick Pons

Yannick Pons

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais