A la une
Publié il y a 6 ans - Mise à jour le 15.08.2016 - thierry-allard - 2 min  - vu 178 fois

GARD Vins : comment s’annonce le millésime 2016 ?

(Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

En cette mi-août, les vendanges approchent dans notre département.

Que nous réserve le millésime 2016 ? Eléments de réponse avec des vignerons.

« On voudrait bien une petite pluie »

« Pour l’instant ça s’annonce bien, explique Serge Scherrer, vigneron bio à Montaren (Agarrus). Mais Il faudrait un peu d’eau sinon on risque d’avoir beaucoup d’alcool et des vins très serrés. » Un avis partagé par Jean-Claude Chinieu, du domaine de Lindas à Chusclan : « on voudrait bien une petite pluie pour faire gonfler les raisins, mais on est loin de la catastrophe. » Pierre Fabre, du domaine les Vignes de l’Arque à Baron, tout juste lauréat du prix d’excellence de la foire aux vins d’Uzès pour son rosé AOP Duché d’Uzès, est quant à lui plus précis : « 30 millimètres de pluie ce serait super, avec bien sûr du beau temps derrière et pendant les vendanges. »

Mis à part ce petit manque de pluie à l’heure actuelle, « en qualité ça se présente très bien, il n’y a pas de problème majeur », note Pierre Fabre quand Serge Scherrer relève « un état sanitaire satisfaisant, avec seulement un peu de black rot sur le carignan. » Toujours au rayon qualité, « avec cette chaleur le niveau d’acidité reste pour l’instant une inconnue », poursuit le vigneron de Montaren qui ne s’inquiète toutefois pas plus que ça. Quant à la quantité, « s’il y a de la pluie ce sera une très bonne année », pronostique Pierre Fabre, « mieux que l’année dernière », note Jean-Claude Chinieu. Il faut dire que si 2015 a été très satisfaisante en termes de qualité, elle a été inférieure aux années précédentes en quantité.

« 2016 pourrait être un bon millésime »

Une certitude à l’heure actuelle : les vendanges seront plus tardives que l’année dernière, nos trois vignerons s’accordant sur la date du coup d’envoi : « pas avant le 10 septembre. » Serge Scherrer, qui vendange manuellement, a d’ores et déjà prévu de « faire deux ou trois passages car la véraison (le moment de l'année où le grain de raisin gonfle et devient rouge vif ou jaune translucide, ndlr) est hétérogène. »

Alors, 2016 sera-t-il un bon millésime ? « 2015 a été une année excellente, et 2016 pourrait être un bon millésime », s’avance Pierre Fabre. « 2016 devrait être un bon millésime, estime pour sa part Jean-Claude Chinieu. Mais tant que la récolte n’est pas dedans, on ne peut pas savoir. » Verdict dans un peu moins d’un mois.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais