Publié il y a 5 ans - Mise à jour le 09.08.2018 - thierry-allard - 1 min  - vu 5660 fois

INTEMPÉRIES Saint-Julien-de-Peyrolas / Aiguèze : dans les campings, « il est trop tôt pour dire s’il y a des disparus »

La situation dans un camping et un centre de vacances des communes d’Aiguèze et de Saint-Julien-de-Peyrolas reste encore difficile en début d’après-midi alors que de très violents orages frappent le secteur depuis plusieurs heures.
(dr)

En tout, 80 personnes se sont retrouvées en difficulté sur les deux structures, leur évacuation et leur comptage est en cours...

« Il y a toujours des gens bloqués, on les sort un par un, les hélicoptères ne peuvent pas voler », explique le commandant Jérôme Tallaron, des sapeurs-pompiers du Gard. « Nous en avons sorti 23 et une quarantaine a été pris en charge à la salle polyvalente d’Aiguèze. Il reste une vingtaine de personnes à évacuer entre le centre de vacances et le camping », poursuit le pompier. Le décompte des personnes secourues est en cours, et « pour l’instant il est encore trop tôt pour dire s’il y a des disparus », note le commandant. Par exemple, un doute planait sur le sort de cinq enfants, finalement secourus sur l’autre rive de l’Ardèche par les pompiers ardéchois. « Il reste difficile de dire si tout le monde est là, on a encore un doute sur deux ou trois personnes », souffle le commandant Tallaron.

D’importants moyens sont déployés sur place, avec plus d’une quarantaine d’hommes et un poste de commandement. « On attend des renforts de l’Hérault, des Bouches-du-Rhône et de Vaucluse car on nous annonce une deuxième vague orageuse dans l’après-midi », note le sapeur-pompier.

Plus d’informations à suivre dans les prochaines heures.

Thierry Allard

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio