A la une
Publié il y a 6 mois - Mise à jour le 07.05.2022 - corentin-migoule - 4 min  - vu 993 fois

NÎMES OLYMPIQUE Avec les honneurs, le NO s'incline chez le champion de Ligue 2

Lucas DIas a sorti un gros match face à Toulouse (Photo archives Anthony Maurin). - Anthony MAURIN

Sans avoir démérité et longtemps sauvé par les prouesses de son gardien, le NO s'incline sur la pelouse du TFC, sacré champion de Ligue 2 après ce nouveau succès. 

Le contexte. Ce samedi soir, c'est dans un Stadium à guichets fermés que le NO (8e, 49 points) se présente pour défier le TFC (1er, 76 points) qui a marché sur l'eau toute la saison. Brillant lors de ses dernières sorties, Lucas Dias devrait avoir fort à faire pour contenir les assauts toulousains. Mais, décomplexés depuis qu'ils ont atteint la barre symbolique des 42 points synonyme de maintien grâce à trois victoires de rang, les hommes de Nicolas Usaï ne cracheraient pas sur un succès prestigieux.

Le match. Comme on pouvait s'y attendre, le Téfécé confisque le ballon à des Nîmois qui montrent qu'ils savent souffrir en contenant les assauts de la paire Ratao/Ngoumou, très en vue en ce début de match au cours duquel Martinez a du travail. La première grosse occasion de la rencontre intervient à la 19e minute lorsque Ratao, idéalement servi par Ado Onaiwu, se présente seul face à Lucas Dias qui dévie la frappe croisée de l'attaquant brésilien et continue de marquer des points dans l'esprit de son entraîneur.

Acculé dans son camp, le NO sort un peu la tête de l'eau en gagnant enfin du terrain et se procure une première occasion. Un centre de Paquiez trouve la tête d'Omarsson qui, après une belle détente, oblige Maxime Dupé à claquer prudemment en corner (24e). Si ce dernier ne donne rien, les Crocos restent dans les 30 derniers mètres des locaux. Pas attaqué, Benrahou lève la tête, aperçoit Briançon resté aux avant-postes, et dépose le cuir d'un délice de centre du pied gauche sur la tête du capitaine qui ne fait qu'effleurer le ballon. Suffisant pour tromper le portier toulousain et ouvrir le score contre le cours du jeu (0-1, 25e). Coup de froid sur le Stadium tandis que le parcage gardois joliment garni (150 supporters environ) explose !

Le match s'emballe et les Haut-garonnais ne s'attendaient peut-être pas à une telle opposition de la part des Nîmois. Les premiers nommés, peu habitués à être menés au score, s'agacent quelque peu. Le carton jaune que reçoit Spierings après une dangereuse semelle sur Briançon n'est pas volé (28e). Avec un arbitre un tantinet plus sévère, la couleur aurait pu être différente. Dans la foulée, les esprits s'échauffent entre Toulousains et Nîmois après un contact entre Koné et Van Den Boomen, mais M. Miguelgorry choisit la psychologie à la sanction. Il aurait dû en faire autant au lieu d'avertir Fomba après un duel aérien anodin (31e).

Le TFC appuie sur l'accélérateur

Alors que la mi-temps approche, le TFC appuie sur l'accélérateur. Au terme d'une attaque placée, Spierings reçoit le ballon plein axe, à 25 mètres du but de Dias. Le milieu néerlandais se met dans les meilleures dispositions après une merveille de contrôle, mais sa frappe est trop enlevée (34e). Sur un corner en apparence sans danger, Dias choisit de dégager du poing. Mais le portier gardois se déchire légèrement et le ballon retombe sur l'inévitable Spierings qui est tout proche d'égaliser d'une magnifique reprise de volée du pied gauche (37e).

Si le centre toulousain est soudain et arrive avec puissance dans ses pieds, Paquiez doit mieux faire. Complètement raté, son contrôle offre une nouvelle opportunité au canonnier qu'est Van den Boomen. Ce dernier décoche une frappe puissante à ras de terre mais Lucas Dias se couche rapidement et dévie le ballon en corner (44e). Héroïque, le dernier nommé réalise un arrêt de grande classe du pied droit sur une tête à bout portant d'Ado Onaiwu (45e). La défense nîmoise plie mais ne rompt pas ! Et les Crocos rentrent aux vestiaires avec un petit but d'avance.

La digue nîmoise a cédé

Servi à la limite du hors-jeu, Onaiwu échappe à la vigilance de Briançon. Le Japonais est le premier à se mettre en évidence dans ce deuxième acte mais sa demi-volée, trop axiale, fait une nouvelle fois briller Dias (47e). La digue nîmoise cède enfin et le dernier nommé n'y peut rien. Après un mouvement collectif orchestré depuis le côté droit, Ratao remet en retrait pour Onaiwu, encore lui. Déviée par Paquiez, sa frappe est propulsée dans la lucarne de Dias, battu (1-1, 49e). Logique au vu de la domination toulousaine mais tellement rageant pour les Nîmois.

Ces derniers encaissent plutôt bien le coup de l'égalisation et parviennent à s'offrir de jolies séquences dans la moitié de terrain adverse. C'est un choix assurément défensif que réalise Nicolas Usaï en sortant Omarsson pour lancer Sazdoute à l'heure de jeu, occasionnant une réorganisation tactique. Sylla fait des misères à Paquiez en se jouant de lui pour parvenir à centrer du droit. Il trouve la tête de Ratao qui manque le cadre de peu (63e). Tout comme Spierings qui surprend son monde en fermant son pied au dernier moment, alors que l'on pouvait s'attendre à ce qu'il enroule côté opposé (67e). L'entrant Genreau touche son premier ballon et le transforme en but ! Sur un ballon en cloche, l'international australien tente la reprise. Contré par le dos de Martinez, le ballon revient dans les pieds de Genreau qui tire à nouveau et trompe Dias, masqué au départ du ballon (2-2, 79e).

Le match perd en rythme et en intensité, haché par les nombreux changements. Toulouse gère tranquillement, quand Nîmes n'a pas les moyens de faire mal à son adversaire quand il a le ballon. Le Stadium s'embrase et exulte au coup de sifflet final. Les supporters envahissent la pelouse pour célébrer avec leurs joueurs. Les hommes de Nicolas Usaï n'ont pas démérité ce samedi soir, mais ils sont assurément tombés sur plus forts qu'eux. Ils auraient pu s'incliner plus lourdement sans un très bon Lucas Dias qui prouve s'il le fallait qu'il peut être bien plus qu'un intérimaire.

Corentin Migoule

37e journée de Ligue 2. Stadium de Toulouse. TFC 2-1 Nîmes Olympique (mi-temps : 0-1). Arbitre : M. Miguelgorry. Buts pour Toulouse : Onaiwu (49e), Genreau (79e). But pour Nîmes : Briançon (25e). Avertissement à Toulouse : Spierings (28e). Avertissement à Nîmes : Fomba (31e).

Toulouse : Dupé - Sylla, Rouault, Nicolaisen, Desler - Dejaegere (Genreau, 75e), Spierings, Van den Boomen - Onaiwu (Flemmings, 88e), Ratao (Negraoui, 88e), Ngoumou (Skytta, 88e). Entraîneur : Philipper Montanier.

Nîmes : Dias - Briançon (cap. ; Mbow, 69e), Martinez, Paquiez (Burner, 69e), Ueda - Fomba, Sarr, Eliasson (Delpech, 81e), Benrahou (Ponceau, 81e) - Omarsson (Sazdoute, 60e), Koné. Entraîneur : Nicolas Usaï. 

Corentin Migoule

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais