A la une
Publié il y a 8 mois - Mise à jour le 12.03.2022 - thierry-allard - 4 min  - vu 1238 fois

NÎMES OLYMPIQUE Les Crocos vont chercher les trois points au Havre

Yassine Benrahou a marqué le seul but du match sur pénalty [Photo via MaxPPP] - MAXPPP

Pablo Martinez a livré un âpre combat défensif face au Havre ce soir [Photo via MaxPPP] • MAXPPP

Le Nîmes Olympique repart du Havre avec une victoire (0-1) ce soir dans ce match comptant pour la 28e journée du championnat de Ligue 2. Trois points que les hommes de Nicolas Usaï sont allés chercher grâce à un grand Bråtveit dans les buts Croco, et à une solidité défensive retrouvée. 

Ce sont deux équipes miroir qui s’affrontaient ce soir au stade Océane. Un Nîmes Olympique tranchant offensivement (6e attaque du championnat) mais poreux défensivement (17e défense), et un Havre AC solide derrière (4e défense) mais peu efficace devant (13e attaque). Pourtant, ce sont les Havrais qui attaquent d’emblée, et multiplient les frappes. Ainsi, Bråtveit est sollicité dès la 2e minute par une frappe à ras de terre d’Abdelli, et le gardien norvégien s’emploiera trois fois dans les dix premières minutes pour sortir des tentatives cadrées des hommes de Paul Le Guen. 

Les Crocos subissent, n’arrivent pas à passer la ligne médiane, mais ne rompent pas. Il s’en faut de peu parfois, comme par exemple au quart d’heure de jeu, sur un centre havrais insuffisamment dévié par le gardien nîmois. La frappe qui suit est sortie en catastrophe par Paquiez, solide ce soir, comme Bråtveit, qui sortira encore des frappes havraises à la 17e puis à la 35e, ou Cubas, précieux pour ses récupérations au milieu. 

Offensivement, les hommes de Nicolas Usaï ont toutes les peines du monde à exister, et leur première incursion intervient à la 22e avec un bon centre d’Eliasson, avant la première frappe par Benrahou à la 27e. Sa tentative, cadrée, est boxée par Fofana puis mal dégagée par la défense normande. Koné s’infiltre, récupère mais s’effondre face à Fofana. L’arbitre ne siffle pas de pénalty, mais les Havrais sont avertis. 

Après cette alerte, les débats tendant à s’équilibrer et les Nîmois finissent bien ce premier acte. Les Crocos commencent à passer par les côtés, et on voit de plus en plus Eliasson. D’ailleurs, le Suédois obtient un pénalty à la toute fin de la première période. Après un corner joué à deux avec Benrahou, l’ancien joueur de Championship récupère le ballon dans la surface, où il est accroché par Lekhal. Contrairement au match de la semaine dernière face au Paris FC, où il avait laissé le ballon à Ferhat, Benrahou exécute la sentence en prenant à contrepied Fofana (0-1, 45e+1).

Après avoir su faire le dos rond puis piqué sur l'une de leurs rares offensives, les Crocos rentrent au vestiaire avec un but d’avance qui leur ouvre de jolies perspectives : les Havrais n'ont jamais gagné après avoir concédé l’ouverture du score cette saison. Reste à tout faire en seconde pour ne pas faire mentir la statistique. 

Bråtveit homme du match

Et aux havrais de faire le contraire : ils en sont tout près dès la 47e, avec une double occasion annihilée par un magnifique double arrêt de Bråtveit, décidément impassable ce soir. Le HAC pousse, mais ne parvient pas à mettre de rythme, pas aidé il est vrai par ses imprécisions techniques. Dans ces conditions, le NO laisse la ballon à l’adversaire et attend pour placer des contres, mais n’est pas vraiment mis en danger. 

Bref, ça ronronne. Le HAC décline, mais les Crocos ne poussent pas vraiment pour mettre le deuxième, préférant jouer la prudence. Impuissants, les hommes de Paul le Guen s’en remettent à une frappe aussi lointaine que ratée de Gibaud (70e). Les deux coachs apportent du sang neuf, sans que les équilibres de la rencontre ne soient remis en cause. 

Aussi peu dangereux devant que mis en danger derrière, les hommes de Nicolas Usaï gèrent leur avance, et il faut attendre les toutes dernières minutes pour que des (grosses) frayeurs fassent frissonner les échines nîmoises. Cornette tout d’abord : le meilleur buteur havrais, excellent sur coup-franc, hérite d’un coup de pied arrêté plein axe à 25 mètres du but nîmois. Le Havrais envoie un pétard sous la barre, détourné par Bråtveit, encore lui, qui percute son poteau en retombant, avec heureusement plus de peur que de mal (89e). Deux minutes plus tard, les hommes de Paul Le Guen passent tout près de l’égalisation sur un corner, mais la tête à bout portant d’un Normand trouve la barre. 

Sur le contre, les Crocos manquent une balle de 0-2, sans conséquence, puisque l’arbitre siffle la fin du match et entérine la victoire Nîmoise en terre havraise. Assurément un gros coup face à une équipe qui restait sur deux victoires consécutives. Pour une fois solides derrière, grâce, entre autres, à un grand Bråtveit, les Crocos font la bonne opération, en s’emparant provisoirement de la 7e place, à deux points de leur adversaire du soir. 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

28e journée de Ligue 2. Stade Océane. Spectateurs : 2 000 environ. Le Havre AC - Nîmes Olympique : 0-1. (mi-temps : 0-1). Arbitre : M. Legat. But pour Nîmes : Benrahou (45e+1, sp).Avertissements à Nîmes : Fomba (35e), Guessoum (75e).

Le Havre : Fofana - Baldé (Mbemba, 86e), Sanganté, Gibaud, Wahib (Ben Mohamed, 86e) - Fontaine (Thiaré, 63e), Abdelli (Ba, 72e), Lekhal (Cap.) - Cornette, Alioui (Bonnet, 72e), Abline. Remplaçants non utilisés : Gorgelin (g.), Richardson. Entraîneur : Paul le Guen. 

Nîmes : Bråtveit – Paquiez, Martinez (Cap.), Guessoum, Sainte-Luce – Cubas, Fomba, Eliasson, Ferhat (Valerio, 83e), Benrahou (Ponceau, 69e) — Koné (Ómarsson, 69e). Remplaçants non utilisés : Nazih (g.), Mbow, Ueda, Sadzoute. Entraîneur : Nicolas Usaï.

Thierry Allard

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais