Actualités
Publié il y a 3 mois - Mise à jour le 12.10.2022 - corentin-migoule - 2 min  - vu 182 fois

ALÈS La marche intergénérationnelle ouvre la Semaine bleue

Baissez-vous Monsieur le maire, les enfants et les seniors brandissent les pancartes à l'effigie de l'Agglo, prochaine capitale française de la culture ? (Photo Corentin Migoule)

En décalage de quelques jours avec les dates nationales, la Semaine bleue alésienne a débuté ce mardi 11 octobre avec la marche intergénérationnelle suivie d'un nouveau flashmob. 

Environ 200 seniors alésiens et près du double d'enfants ont participé ce mardi 11 octobre à la marche intergénérationnelle, organisée par le centre communal d’action sociale (CCAS) et le service Animation seniors  de la ville d'Alès, dans le cadre de la Semaine bleue.

"Je veux vous entendre crier !", avait lancé à l'assistance Michèle Veyret, adjointe au maire, Max Roustan, lequel venait de se réjouir d'une "météo exceptionnelle" depuis le perron de l'hôtel de ville. Après avoir gagné la "bataille" sonore, la jeunesse, issue des écoles Notre-Dame, Paul-Langevin, du collège de La Salle, du Lep cévenol et de l'IME Les Châtaigniers, entre autres, a ouvert le cortège qui a déambulé dans les rues du centre-ville et près des berges du Gardon.

Johnny Hallyday vs Jul

Pendant plus d'une heure, via un parcours dessiné par Benjamin Gay, guide-conférencier de l'office de tourisme, aînés et bambins ont (re)découvert la capitale des Cévennes, en faisant une halte devant sept lieux différents, dont l'ancienne caserne Toiras, qui accueillit par le passé Alphonse Daudet, et la cathédrale Saint-Jean-Baptiste, entièrement rénovée en 2020.

"Est-ce que vous êtes fatigués ?", a interrogé Régine Benoit, responsable du service Animations seniors, à l'issue de la marche. "Nooooon", ont répondu à l'unisson les enfants, survitaminés, là où les aînés ont lâché un petit "oui" qui avait le mérite d'être honnête. Déjà visible à l'état de fraicheur des troupes, l'opposition des générations s'est accentuée lorsque, dans la foulée, Christophe Rivenq s'est saisi du micro pour solliciter l'auditoire en lui sommant de lui souffler le nom d'un chanteur en vue d'interpréter l'un de ses tubes.

Et, quand les enfants ont bruyamment réclamé Jul, le troisième âge a demandé Johnny Hallyday. Le président de l'Agglo a tranché, et c'est finalement l'ex-rockstar et son célèbre Allumer le feu qui ont été choisis pour un instant musical (notre vidéo). Après quoi, le flashmob conçu par la compagnie Satellites a conclu cette première après-midi conviviale dans le cadre de la Semaine bleue.

Corentin Migoule

Corentin Migoule

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais