Actualités
Publié il y a 6 ans - Mise à jour le 06.12.2016 - eloise-levesque - 1 min  - vu 232 fois

ALÈS L'ancien légionnaire André Servière reçoit la médaille suprême

André Servière, 98 ans, ému aux larmes. EL/OG

Né en 1918 à Paris, André Servière a eu plusieurs vies. Minier à partir de 20 ans à Alès, il est appelé à Ajaccio en mai 1940 pour combattre avec les Alliés. Emprisonné et évadé deux fois du camp de Rawa Ruska (Ukraine), il rentre dans la capitale cévenole en juin 1945. Il est ensuite embauché chez Richard Ducros, avant de devenir soldat du feu puis lieutenant en 1966. Il est décoré de la médaille d'or des pompiers en 2015.

C'est en récompense de son "dévouement" et son "exemplarité" qu'André Servière a reçu, en présence de sa famille et son arrière-petit-fils Valentin, les infimes de Chevalier dans l'Ordre national de la Légion d'Honneur, vendredi dernier à Alès. Profondément ému, il a simplement déclaré : "Je n'ai fait que mon devoir".

Eloïse Levesque

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais