Actualités
Publié il y a 3 ans - Mise à jour le 26.09.2019 - elodie-boschet - 1 min  - vu 188 fois

ALÈS Le maire et les abeilles

Le maire d'Alès, Max Roustan, est un ancien apiculteur. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Et une récolte de plus ! Chaque année, Max Roustan, maire de la ville et ancien apiculteur, se charge de récolter le miel du rucher municipal alésien.

Les six ruches installées au parc des Camellias de la Prairie ont livré environ 25 kilos de miel cette année, contre 40 l’année dernière. Une quantité en baisse due aux fortes températures de cet été qui ont raccourci les périodes de floraison. L’impact se fait directement sentir sur la production, comme l’explique le maire : « Le nectar, c’est de l’eau. S’il n’y a pas d’eau, il n’y pas beaucoup de miel… »

Malgré tout, les saveurs sont là, « avec une forte coloration de châtaigner », précise Max Roustan en plongeant le doigt dans l’un des rayons. Comme à son habitude, l’ancien apiculteur est allé lui-même récupérer la récolte, accompagné d’un agent municipal. Inutile pour l’édile d’enfiler la combinaison de protection : c’est en costume-cravate qu’il s’est approché des ruches. « Elles ne piquent pas ! », répétait-il, des abeilles posées sur ses mains nues. Le premier magistrat était assisté de deux jeunes élus du conseil municipal des enfants, Lucas et Laurine, qui travaillent sur la sauvegarde des abeilles.

Comme chaque année, les quelques kilos de miel seront conditionnés dans des petits pots et offerts, entres autres, aux nouveaux arrivants sur la commune. « L’avantage, c’est que c’est un cadeau qui ne se périme jamais ! », assure Max Roustan qui n’a rien perdu de ses gestes d’apiculteur.

Élodie Boschet

Elodie Boschet

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais