Actualités
Publié il y a 3 ans - Mise à jour le 10.03.2019 - anthony-maurin - 3 min  - vu 1640 fois

AUBAIS L'Argilier fait débat, les citoyens s'informent en masse

(Photo Anthony Maurin).

Le débat citoyen à Aubais.

Fin février, la salle du club Lou Sauta Ro d’Aubais était trop petite pour accueillir les 80 personnes ayant répondu à l’invitation du Collectif d’Intérêt Local d’Aubais pour débattre de l’avenir du village, de ses commerces et services.

Il est des projets qui ne passent pas. Sur le papier avant qu'ils ne se concrétisent ils hérissent déjà le poil de nombreux riverains. C'est le cas partout en France, de la capitale au plus petit village reculé. Ne parlons pas de Paris, évoquons plutôt Aubais.

Après une courte présentation animée par les membres de cette jeune association aubaisienne, créée en décembre dernier, la parole était libre et les débats vifs, argumentés mais bienveillants. Le but n'était pas le consensus mais l'échange des points de vue autour de la question du projet de centre commercial de l’Argilier et de tous les enjeux futurs qu'il comporte.

Plusieurs questions ont porté sur les réels bénéficiaires de ce projet et son bilan financier pour la commune. Prix de vente des terrains aux promoteurs fixés par les Domaines, dépenses prises en charge par la commune... En l’absence d’un véritable bilan financier présenté par la municipalité, le CIL a estimé sur la base des délibérations du conseil municipal que ce projet serait déficitaire d’environ 600 000 euros.

Aubais est à la pointe des technologies vertes avec un gigantesque parc photovoltaïque.

L’augmentation prévisible du trafic routier sur une route déjà très fréquentée et sinueuse a été également évoquée, tout le monde s’accordant à dire que les personnes continueraient à prendre leur voiture pour faire leur course, l’avantage étant de parcourir moins de kilomètres que pour aller dans les supermarchés des villages voisins. Il a été suggéré que la station-service serait mieux placée route de Gallargues, pour ces questions de sécurité et d’accessibilité.

Plus largement, le débat a porté sur l’avenir du village " qui nous concerne tous " comme le dit le collectif. " Il faut avoir des commerces qui ressemblent à notre village ou des commerces plus centraux où les personnes âgées pourront continuer à venir à pied ". " Avec son parc photovoltaïque 100% citoyens, Aubais était leader national en terme d’écoresponsabilité mais avec ce supermarché et sa station-service, il refera marche arrière ". On a encore pu entendre, " Il faut anticiper les impacts de la transition énergétique, aujourd’hui les grandes surfaces font des prix bas, demain qu’en sera-t-il quand le coût des transports seront réévalués à leur juste prix ? ". " Il faut anticiper notre autonomie future, en installant des maraîchers, en favorisant les productions locales ". " Oui mais il faut déjà faire ce genre de courses dans le village et acheter les productions locales ". " Où est le bénéfice pour nous les habitants, à quoi ça sert et à qui ça profite? ". " Il y a de moins en moins d’activités pour les enfants dans le village, en particulier pour le sport, on est obligé d’aller ailleurs, pourquoi pas un gymnase à l’Argilier? ". Ou encore, " On ne peut pas arrêter l’évolution mais on peut créer des solutions plus humaines. "

Des architectes du village, partant du constat de la disparition des centralités historiques du village (les Halles, la place du Monuments aux morts, la rue droite) et de l’intérêt de partir de l’existant, ont proposé d’animer dans les semaines à venir des ateliers participatifs ouverts à tous, dans le but d’abord de réaliser un diagnostic partagé des besoins du village, des usages et des formes urbaines, et ensuite d’imaginer collectivement des solutions possibles d’aménagements et d’équipement sur l’espace du Cluz, pouvant répondre à ces besoins et ces usages, en y associant pour cela tous les usagers du lieu : riverains, comités des fêtes, écoles et parents d’élèves, jeunes, personnes âgées, club taurin, etc.

Le CIL a assuré que cette première réunion était un commencement et étudiera la création prochaine d’un site interactif, type page facebook, pour que les personnes intéressées puissent continuer à échanger sur ces questions.

Le diaporama projeté, présentant les activités du CIL Aubais et les informations recueillies sur le projet de centre commercial de l’Argilier est disponible à toute personne en faisant la demande à : info.argilier@gmail.com

Anthony Maurin

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais