Publié il y a 27 jours - Mise à jour le 26.05.2024 - Yannick Pons - 2 min  - vu 745 fois

AUBORD Le parc de loisirs, sanctuaire des traditions camarguaises, inauguré

aubord
André Brundu bien entouré

André Brundu bien entouré

- Photo Yannick Pons

Le parc public pédagogique et de loisirs de culture camarguaise sorti de terre à Aubord, planté en bordure de la route des canaux, a été inauguré ce samedi 25 mai.

« Dans la vie d’un maire, il y a des moments qui sont empreints d’émotion et ce jour en fait partie », a lancé sous le regard bienveillant de la croix camarguaise André Brundu, submergé par l’émotion. Autour de lui, Robert Crauste, Katy Guyot, Jérôme Bonet, Jean Denat, Vivette Lopez, Nicolas Meizonnet, Bruno Pascal… et Bérenger Aubanel sur sa monture, portant le fanion de la Nacioun gardiano qui ne se montre qu’en de grandes occasions. C’est dire si le moment est important.

Le parc public pédagogique et de loisirs de culture camarguaise
Le parc public pédagogique et de loisirs de culture camarguaise • Photo Anthony Devassine

Sanctuaire

Cet endroit, dessiné par Pauline Constant, n’est pas un simple parc public qui abrite des jeux traditionnels pour enfants, un terrain de boules et une aire de pique-nique. Il intègre également des symboles de la culture traditionnelle camarguaise.

Le parc public pédagogique et de loisirs de culture camarguaise
Le parc public pédagogique et de loisirs de culture camarguaise • Photo Yannick Pons

Un bouvaou (arènes en bois) et une laupio, ce préau traditionnel en toit de chaume, coiffé d'un faîtage blanc en mortier ciment de chaux, sont les deux piliers de ce sanctuaire planté à proximité de la route des canaux.

Trois vertus

Le visiteur pourra s’approprier les lieux, saisir le rôle de chaque élément intégré à la structure grâce à un parcours d’interprétation. Il est un endroit de partage, une véritable vitrine urbaine et publique des us et coutumes qui tournent autour de la culture camarguaise.

Et au milieu trône la croix de Camargue créée en 1926, qui représente les trois vertus théologales de cet écrin de nature : foi, espérance et charité. Tout est dit. Le préfet du Gard s'inscrit en garant des traditions, du moins pour cet été : « Nous devons rassurer les assureurs afin que les fêtes perdurent. Cette année, malgré les Jeux Olympiques, je me suis engagé à ne pas supprimer un seul jour de fête. Les élus en ont même rajouté quelques-uns ! », a conclu Jérôme Bonet. Alors à vos fêtes votives !

Yannick Pons

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio