Publié il y a 1 an - Mise à jour le 11.10.2022 - marie-meunier - 2 min  - vu 273 fois

BAGNOLS/CÈZE "Les aidants ne doivent pas s'oublier", une journée dédiée le 13 octobre

Dalia Coseraru, animatrice du réseau d'aidants du Gard rhodanien et de l'Uzège, Michèle Fond-Thurial, adjointe au maire, et Marie-Claude Fontraille, responsable de l'Espace seniors, ont présenté le programme de cette journée dédiée aux aidants. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Un peu partout dans le Gard, des journées des aidants ont lieu depuis la semaine dernière. La dernière date est prévue ce jeudi 13 octobre, à la salle multiculturelle de Bagnols-sur-Cèze. Les personnes qui, au quotidien, viennent en aide à un proche en situation de dépendance ou de handicap, sont invitées à venir passer un temps de relaxation ou de bien-être. 

Tout un programme est prévu de 9h à 16h avec des massages, du yoga du rire, un atelier aquarelle, qi gong, lithothérapie, neurofeedback... Les activités sont articulées autour d'une thématique commune : "Préserver ma santé pour mieux aider". "On parle beaucoup des personnes en situation de handicap qui ont bien sûr besoin d'aide. Mais, il y a aussi les aidants qui s'en occupent. On oublie que ce sont des personnes avec leur propre vulnérabilité", rappelle Michèle Fond-Thurial, adjointe bagnolaise déléguée à la Solidarité et à la Santé.

Les aidants qui s'occupent d'un proche âgé, en perte d'autonomie, handicapé peuvent eux aussi connaître des problèmes de santé, dus à leur situation : épuisement mental, physique, coupure du monde social... "Il faut mettre en place des mesures d'accompagnement, de soutien pour qu'eux puissent mieux aider les autres", atteste l'adjointe. Elle ajoute : "Les aidants ne doivent pas s'oublier."

Une journée festive pour ces "invisibles du quotidien"

Ce travail auprès des aidants est mené en France depuis 2010, dans le cadre de la Semaine bleue. Et cette volonté nationale se décline aussi au niveau des territoires avec des projets d'accompagnement des proches aidants. "Comment les accompagner dans leur quotidien ? Comment faire quand ils frôlent la maltraitance car ils n'en peuvent plus ? On a envisagé cette journée festive pour ces "invisibles du quotidien"", explique Dalia Coseraru, animatrice du réseau d'aidants du Gard rhodanien et de l'Uzège. Elle mène aussi un travail de prévention, de processus pour ne pas arriver à des situations d'isolement.

Cette journée du 13 octobre s'inscrit dans cette ligne-là en proposant diverses activités et ainsi en offrant un moment de respiration aux aidants. Il y aura également un espace informatique/multimédia pour que ceux qui le souhaitent puissent accéder à de la documentation.

Marie Meunier

Marie Meunier

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio