Publié il y a 1 an - Mise à jour le 22.07.2022 - marie-meunier - 2 min  - vu 447 fois

BAGNOLS/CÈZE Raspigaous, Soom T et Rakoon ont fait danser le public du Zion Garden

Environ 1 800 personnes se sont rendues au Zion Garden le premier soir. Elles étaient presque aussi nombreuses ce jeudi pour la 2e soirée. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Ils étaient 1 800 festivaliers mercredi soir au premier soir du Zion Garden pour voir Massilia Sound System. Ils étaient presque autant pour cette deuxième soirée où sur scène, se sont succédé quatre groupes et artistes de 19h à 1h du matin. 

Pour la première fois, Conquering Sound était en featuring avec Junior Roy. (Marie Meunier / Objectif Gard)

La soirée a débuté à 19h avec Conquering Sound qui a diffusé ses "good vibes" dans la foule. Pour la première fois, le groupe a même fait un featuring avec Junior Roy pour le plus grand bonheur du public. "C'est la première fois que l'on vient au Zion, c'est trop cool. Le site est magnifique, l'ambiance au top, la programmation très bonne. On a hâte de voir Soom T et Rakoon", nous confiait Noémie, la vingtaine et originaire de Dijon, qui fait une saison dans une résidence vacances de Vallon-Pont-d'Arc en Ardèche. Elle est venue accompagnée de ses collègues d'un été, Paco de Bourg-Saint-Maurice (Savoie) et Inès de Lille, qui eux aussi découvrent le festival.

Mais dans la foule, on pouvait trouver aussi de nombreux habitués, bien heureux que le Zion Garden soit de retour sur ce bout de terre, chemin de Carmignan, après deux années de suspension. "On vient quasiment depuis le début du festival, ça nous avait vraiment manqué", lâche Claire, elle aussi venue d'Ardèche. "Je suis amatrice de reggae et c'est une musique qui n'est pas tant représentée que ça en France. On a la chance d'avoir un festival français tourné vers l'international. Un département comme le Gard devrait miser sur ça", ajoute-t-elle regrettant sincèrement l'annulation de l'autre plus gros événement, le Bagnols reggae festival, qui aurait dû se tenir au parc Rimbaud.

Les festivaliers peuvent se poser sous une tente géante entre deux concerts. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Après une petite danse devant le mur de son, le public s'est redirigé vers la scène pour voir le groupe marseillais Raspigaous, tous cuivres dehors. La soirée s'est poursuivie avec Soom T & The Stone Monks puis par le concert électro-dub de Rakoon. Ce vendredi, pas d'artistes sur scène mais une soirée 100% sound system. Et samedi, on pourra retrouver notamment le Bagnolais Tonton Alex sur le podium pour le dernier soir du Zion. Tous les jours, à partir de 17h, se tient bien sûr le bal jamaïcain pour se mettre en jambes avant toute une soirée de musique.

Cette 10e édition de ce festival 100% bénévole a nécessité au moins quatre mois de préparation. "On le fait depuis 2011 et chaque année, on gagne en organisation et en sérieux", indique Paul Guillaud, le président du collectif Boulega, association organisatrice. Tout ce travail de préparation a été salué par le maire, Jean-Yves Chapelet, qui souligne "l'importance de ce festival dans la vie de Bagnols-sur-Cèze." Tous les festivaliers doivent toutefois redoubler de prudence face au risque incendie très élevé dans le Gard rhodanien en ce moment...

Le groupe marseillais de reggae et ska Raspigaous a fait danser la foule. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Toute l'organisation du Zion Garden est 100% assurée par des bénévoles. Sans eux, cette 10e édition n'aurait pas pu avoir lieu. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Marie Meunier

Informations, programmation complète et inscription sur le site internet du Zion Garden en cliquant ici.

Marie Meunier

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio