Actualités
Publié il y a 6 ans - Mise à jour le 20.01.2017 - baptiste-manzinali - 2 min  - vu 299 fois

BEAUCAIRE 400 000 euros investis dans la sécurité

Le maire Julien Sanchez était accompagné des représentants des forces de l'ordre pour annoncer les nouveaux investissements de Beaucaire en matière de sécurité.

Le maire de Beaucaire Julien Sanchez a annoncé ce jeudi matin la création de moyens supplémentaires pour lutter contre la délinquance et le trafic de drogue.

Alors que la commune de Beaucaire comptait 13 agents de la police municipale, ils seront désormais 23 au total dans les prochaines semaines à tourner 24h sur 24 comme ils le font depuis le 1er décembre 2016. Un investissement auquel vient s'ajouter la création d'une brigade canine et la modernisation du réseau de vidéoprojection avec l'installation de huit nouvelles caméras dès l'été 2017 et après validation du Préfet.

Coût total de l'opération : 400 000 euros. "C'est un lourd investissement car cela représente plus de 15 % de nos investissements annuels, mais c'était l'une de nos priorités identifiées pendant la campagne" précise le maire. Autre modification, le changement de locaux de la police nationale installée à Beaucaire qui compte trois agents disposant jusqu'ici d'un bâtiment de 600 m2."L’État va mettre en vente ce bâtiment qui était disproportionné pour seulement trois agents." Désormais basée place Vieille, tout comme la police municipale installée rue Nationale, c'est un maillage global du centre ville qui tenait à cœur la municipalité. "C'est intéressant car c'est ici qu'il faut concentrer tous nos efforts" poursuit Julien Sanchez.

Avec un total de 42 caméras, bientôt porté à 50, surveillées en permanence par deux agents (soit dix agents dédiés) le maire Julien Sanchez espère endiguer les trafics de drogue qui persistent. "Le problème c'est que c'est une économie parallèle donc il n'y a pas de volonté politique nationale de s'attaquer à ces sujets. J'ai d'ores et déjà demandé un rendez vous au nouveau Procureur de la République pour évoquer le sujet avec lui, car la justice doit être ferme sur ces sujets." Avec 23 agents de la police municipale sur un objectif de 25 à la fin du mandat, le maire Julien Sanchez se félicite d'y être parvenu "sans augmenter les impôts."

Baptiste Manzinali

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais