Actualités
Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 31.10.2022 - stephanie-marin - 3 min  - vu 771 fois

BELLEGARDE Une pelouse synthétique au stade des Clairettes pour une nouvelle dynamique

Lors de la pose de la pelouse synthétique au stade des Clairettes à Bellegarde, vendredi dernier. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Les travaux de rénovation du stade des Clairettes à Bellegarde se poursuivent. La pose de la pelouse synthétique est bientôt terminée, reste la réhabilitation des vestiaires à achever.

Inscrits dans le contrat local d'aménagement 2022-2026 pour lequel la commune de Bellegarde bénéficie d'une enveloppe globale de 1,7 M€, les travaux de réaménagement des vestiaires et sanitaires ainsi que d’installation d’une pelouse synthétique au stade de football des Clairettes sont en cours. Et ce depuis le mois de juillet dernier. Quelques riverains ont alerté le maire de la commune, Juan Martinez, s'inquiétant de voir de l'enrobé en lieu et place d'une pelouse. Certes abîmée, mais de là à la remplacer par du goudron ! Que les Bellegardais se rassurent, cette gigantesque tache noirâtre n'était autre que la couche de souplesse constituée de pneus recyclés.

Sous la pelouse synthétique, une souche de souplesse perméable composée de pneus recyclés. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Après les travaux de terrassement réalisés par l'entreprise Lautier Moussacet, l'installation de réseaux de drainage et d'arrosage (*) par la société Daudet Paysage, cette couche de souplesse sur une autre de gravier, la pelouse synthétique 100 % polyéthylène a pu être posée sur une surface de 7 500 m2 par les équipes de RevetSport, entreprise basée à Charnoz-sur-Ain, dans l'Ain. Une opération succédée par le remplissage avec du sable de Vallabrix et du SBR encapsulé, soit des billes de caoutchouc vertes.

Les travaux sur le terrain du stade des Clairettes seront terminés d'ici la fin de la semaine prochaine. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Prochaines étapes : la mise en place du lignage, des cages et des filets pare-ballons. "Tout devrait être terminé d'ici la fin de la semaine prochaine", indique David Breysse, chef de secteur chez RevetSport. Et le même d'ajouter : "La durée de vie d'un gazon synthétique est d'une vingtaine d'années. Mais il faut savoir que le temps de jeu, de 12h à 15h maximum sur un gazon naturel, est illimité."

Karim Mimoun et Sylvain Ottonde, président et vice-président de l'Olympique club bellegardais. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Mais déjà, Karim Mimoun et Sylvain Ottonde, président et vice-président de l'Olympique Club Bellegardais, ne cachent pas leur satisfaction. "Ça change du champ de patates qu'on avait avant et en plus on pourra jouer par temps de pluie, de neige", lance le premier âgé de 43 ans. L'O.C.B compte à ce jour, en plus du groupe des vétérans, neuf équipes jeunes des U babies (4 ans) aux U15, pour un total de 150 licenciés. "Ce nouveau terrain va permettre aux jeunes de progresser plus rapidement car la maîtrise du ballon sera facilitée mais aussi d'éviter les blessures", ajoute Karim Mimoun. Des projets accompagnent l'arrivée de cette nouvelle pelouse et la réhabilitation des vestiaires vétustes, rongés par l'humidité. Dans un premier temps, le club retrouvera pour la saison 2022-2023 son équipe senior homme (**) dissoute à l'issue de la saison dernière pour des raisons internes au groupe. Des événements tels que des matchs de gala et notamment pour la célébration du centenaire du club, qui n'a pu être faite en 2021, seront organisés au stade des Clairettes.

David Breysse, chef de secteur chez RevetSport, Stéphanie Montredon, directrice d'exploitation chez Lautier Moussac et Juan Martinez, maire de Bellegarde et président de la CCBTA. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

S'ajoutent aux aspects sécurité, événementiel et sportif, des avantages environnemental et économique. "Si on compte la consommation d'eau, l'entretien du terrain et les frais de personnel, on doit tourner autour de 30 000 € de dépenses par an", précise le maire de Bellegarde et président de la CCBTA. Ainsi, il estime que les 930 000 € investis dans le cadre du contrat local d'aménagement seront amortis d'ici 20 ans. Rappelons que la réhabilitation des vestiaires est comprise dans cette enveloppe. Les travaux de toiture ont d'ores et déjà commencé. Et tandis que le chantier se poursuit, des vestiaires préfabriqués seront mis à la disposition des licenciés du club.

Stéphanie Marin 

*Un arrosage de confort pour humidifier la pelouse en cas de match sous forte chaleur.

**L'O.C.B. recrute également des féminines à partir de 16 ans pour constituer une équipe.

Stéphanie Marin

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais